3 attitudes + 4 compétences à cultiver sans relâche


Voici donc le sixième et dernier article de ce voyage « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles » (ou cinquième et dernière marche) intitulé « 3 attitudes + 4 compétences à cultiver sans relâche».

Le premier article de présentation du voyage intitulé « Un compte de 525.600 pour 2010, ça vous tente? « se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article (ou première marche) intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Le troisième article(ou seconde marche)  intitulé « Votre grande vision » se trouve ici et explique la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

Le quatrième article (ou troisième marche) intitulé « Cultivez un environnement sain et durable ! » se trouve ici et explique comment les 6 composantes clés de votre environnement (physique, mental, spirituel, naturel, financier, relationnel) influe sur votre réussite et l’atteinte de vos objectifs.

Le cinquième article (ou quatrième marche) intitulé « Exprimez-vous ici et maintenant » se trouve ici et s’attache à préciser qu’il est important de déterminer votre mode d’expression en liaison avec votre mission et votre environnement, puis de vous mettre en route.

Ce voyage, vous en conviendrez si vous vous êtes mis en route, n’est pas de tout repos. Je vous propose aujourd’hui d’obtenir la concrétisation de vos efforts accumulés au cours de ce périple.

Après avoir, au cours des semaines passées, désherbé le terrain, délimité votre parcelle, choisi avec discernement le nombre et surtout le type des végétaux que vous souhaitez planter, dessiné votre parcelle en fonction des contraintes météo dont l’ensoleillement, il est temps maintenant d’y adjoindre trois engrais, trois fertilisants indispensables, puis d’arroser vos semis avec 4 compétences clés qui vous assureront le développement durable de votre réussite.

Les 3 engrais fertilisants

Il s’agit de développer trois attitudes, trois comportements vous permettant à coup sûr d’atteindre à la réalisation de ce à quoi vous aspirez.

–         L’engrais de la Persévérance :

Vous ne pourrez pas prétendre à la réalisation de vos objectifs sans rencontrer tôt ou tard d’obstacles. Je dis souvent que l’échec fait partie de la réussite, en est une de ses composantes les plus intimes. L’obstacle arrivera forcément. Il peut s’agir de vos propres résistances, vos hésitations, vos croyances limitantes qui vous empêcheront d’avancer. Il peut s’agir d’obstacles directement lié à votre environnement, vos proches, vos amis, vos collègues, des obstacles de financement, des obstacles techniques,…Face à ces obstacles, ces retards, ces contre-temps, ces oppositions, il vous faudra vous adapter et ne jamais perdre de vue votre objectif, votre mission. Prenez chaque montagne de pierres disposée sur votre chemin comme autant d’épreuves pour vous tester, vous adapter et vous apprendre à les contourner. Soyez créatif(ve)s et amusez-vous !

–         L’engrais de la Prudence :

« Les grandes réussites impliquent de grands risques », certes ! mais cela ne doit pas vous contraindre à partir la fleur au fusil sans avoir ménagé vos arrières. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’acquérir un bien immobilier sans l’assurer. Ayez toujours à l’esprit ce concept d’assurance qui permet de gérer l’aléa. Cela peut se traduire par exemple par le fait de dupliquer systématiquement tout le contenu de votre ordinateur en sauvegardant vos données au fur et à mesure sur un disque dur externe ou de raisonner en termes de scénario devant telle ou telle option. Mon scénario 1 est celui-ci, mais si celui-ci ne fonctionne pas j’ai un scénario de rechange qui me permet d’obtenir ça et ça…Cela ne vous empêche pas de faire des choix, au contraire, mais porter un parachute ventral au cas où le parachute dorsal reste coincé ne vous empêchera jamais de sauter en parachute.

–         L’engrais de l’Attention :

L’attention est omniprésente dans votre vie. Sans doute, vous n’y prêtez pas assez attention ! Attention focalisée, ciblée, puis attention globale, diffuse doivent alterner. Notre société technologique nous pousse délibérément à une attention ciblée. Pour pouvoir consommer et acheter ce « qu’il faut que » l’on consomme, achète. La méditation permet de rééquilibrer son attention afin d’être plus présent, instant après instant et d’arrêter de vivre en pilotage automatique où les trains de pensées, d’émotions, de sensations se succèdent à une vitesse vertigineuse. Cultivez votre attention et votre vie sera transformée !

Maintenant, il vous suffira d’arroser vos semis avec les 4 compétences clés que vous avez du acquérir au cours de votre périple et qui vous ouvriront les portes de votre destinée.

Les 4 compétences clés

–         La clarté : Avec la clarté, vous savez maintenant ce que vous voulez.

–         La conviction : Avec la conviction, créer ce que vous voulez devient votre priorité n°1

–        La confiance : Avec la confiance, progresser à petits pas vous permet d’atteindre ce que vous voulez

–         Le courage : Avec le courage, sortir de votre zone de confort vous permet de créer la nouvelle réalité de ce que vous voulez.

Comment savoir que la terre que vous avez atteint maintenant, le jardin fleuri que vous avez cultivé, correspond à vos aspirations ?

Il vous suffit de vous poser à chaque fois une question. Une Simple question. Aussi longtemps que vous êtes dans le doute, aussi fréquemment que vous hésitez, posez-vous cette question.

Si vous répondez par la négative à la question ci-dessous, reprenez les différentes étapes du voyage en commençant par le début, puis parcourez une fois de plus, avec sérénité, les différentes étapes. Réajustez à chaque fois que nécessaire.

Si vous répondez par l’affirmative à la question ci-dessous, vous pouvez et vous devez vous féliciter d’avoir parcouru ce chemin.

La question est :

Le présent que je vis crée t-il l’avenir que je désire ?

Et vous lectrices et lecteurs, vous êtes vous posé cette question ?

Créez-vous ici et maintenant l’avenir que vous désirez ?

Avec bienveillance

Guillaume Rodolphe

Si vous avez apprécié l’article, vous pouvez voter pour lui. Merci.

http://scoopeo.com/blogs/3-attitudes-et-4-competences-a-cultiver-sans-relache

http://blogasty.com/billet/369353-3-attitudes-et-4-competenecs-a-cultiver-sans-relache-post

http://www.fuzz.fr/story/3-attitudes-4-competences-a-cultiver-sans-relache-vivre-simplement-en-pleine-conscience

Exprimez-vous ici et maintenant


EXPRIMEZ-VOUS ICI ET MAINTENANT par Guillaume Rodolphe


Ceci est la quatrième marche d’une série de cinq à gravir consacrées au voyage intitulé « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ». Il s’attache à préciser qu’il est important de déterminer votre mode d’expression en liaison avec votre mission et votre environnement, puis de vous mettre en route.

Le premier article de présentation se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article (ou première marche) intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Le troisième article(ou seconde marche)  intitulé « Votre grande vision » se trouve ici et explique la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

Le quatrième article (ou troisième marche) intitulé « Cultivez un environnement sain et durable ! » se trouve ici et explique comment les 6 composantes clés de votre environnement (physique, mental, spirituel, naturel, financier, relationnel) influe sur votre réussite et l’atteinte de vos objectifs.

Une fois votre mission de vie déterminée, votre environnement aligné, votre grande vision clarifiée, il est temps maintenant de l’exprimer.

L’expression est le résultat d’une personne qui exprime, c’est-à-dire qui étymologiquement parlant fait « sortir le jus en pressant». Autrement dit, « l’expression » représente un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur, manifestation de notre moi intérieur au Monde environnant, résultante de l’extraction de liquide à partir d’un corps qu’il contient.

Les modes d’expression sont multiples.

1. Exprimez-vous d’abord par la parole !

D’abord parlez !

Depuis tout petit, vous vous exprimez par la parole. Il s’agit d’un moyen sûr et efficace. Parlez de vos problèmes, de vos projets, de vos envies, de vos besoins !

A qui ? A tout le monde ! Votre conjoint, votre voisine, votre concierge, vos enfants, vos collègues, vos amis, votre supérieur hiérarchique,…

Avez-vous déjà fait le lien entre « mal à dire » et « maladie» ? Quand on a du mal à dire les choses, à exprimer ce que l’on a sur le cœur, on peut tomber malade.

Qui d’entre nous ne s’est pas déjà senti très soulagé(e) d’avoir avoué quelque chose que l’on avait caché ? De la même façon, nous nous sentons en joie lorsque notre ami nous confie ses états d’âme ou nous questionne sur les nôtres ?

Combien de femmes regrettent que leurs chéris n’arrivent pas à exprimer leurs sentiments ?

Tout ce que l’on garde en soi, chaque mot que l’on prononce sans le penser, sont des armes que l’on retourne contre soi-même. De plus, le mensonge peut prendre dans la vie une importance inutile car il nous oblige à toujours se rappeler de mentir de la même façon, une fois que l’on a commencé, sous peine de paraître versatile.

Comment se fait-il que ce que l’on a au fond de soi n’arrive pas toujours à sortir ?

La peur…

Et oui, encore ce farouche ennemi qui est une fois de plus à l’affût.

Peur de susciter le rire, le dégoût, l’étonnement, de ne pas être compris,…

Une question pour avancer : mais que risque-t-on  au pire ?

Un refus, une rupture, une surprise, une remise en cause,… ?

Et alors ?

2. Exprimez-vous ensuite par l’art !

La parole c’est bien. Mais elle n’est pas suffisante car très généraliste. Trouver un autre mode d’expression qui vous est plus spécifique vous fera faire un grand pas dans votre bien-être intérieur et votre réussite au final. Il existe un mode d’expression qui vous est plus familier, plus naturel ou vous vous sentez plus à l’aise.

Peinture, sculpture, chant, danse, écriture, poésie, expression corporelle, calligraphie, photographie, théâtre, …peu importe ! Toutes ces activités permettent de relier nos trois composantes fondamentales, notre esprit, notre cœur et notre corps. Elles permettent au moins pendant le temps de la pratique de s’aligner, d’être uns.

Unifier c’est aussi dire oui à la vie, ce qui nous place d’emblée dans une ambiance positive, une dynamique mentale et physique indispensable à la réussite de nos projets.

« L’homme qui écrit dessine inconsciemment sa nature intérieure » nous disait Max Pulver. Nous pourrions étendre cette citation à tout autre mode d’expression en déclarant « L’homme qui s’exprime dessine inconsciemment sa nature intérieure ». C’est bien de cela qu’il s’agit.

3. Alignez enfin votre mode d’expression avec votre mission de vie.

C’est bien la troisième étape. Quelle que soit votre mission de vie, l’important est d’exprimer votre projet de façon congruente avec elle. Cela vient naturellement le plus souvent. Soyez créatif(ve)s !

Carte heuristique pour la clarification du projet, réseautage pour trouver des partenaires et clients, communication orale pour convaincre vos futurs associés ou vos partenaires financiers, rédaction d’articles de présentation de votre activité pour vous faire connaître sur les médias écrits, le web, vos plaquettes,…, vidéo-choc pour faire du marketing viral, pilotage de ressources web pour rendre votre site attractif et naturellement rédacteur de blog, partagez votre projet dans le cadre d’un club, d’une association, d’un groupe mastermind etc

Toutes les options sont ouvertes et méritent d’être explorées. Faites feu de tout bois !

Utilisez tous les outils de communication verbale et non verbale à votre disposition.

Exprimer ce que l’on est au fond de soi est sans doute l’étape ultime.

Lorsque l’on ose aller au bout de ses envies, on est forcément plus en phase avec soi-même, pour exprimer ce que l’on a au fond de soi. On retrouve là l’idée des tuteurs de résilience chère à Boris Cyrulnik, qui invite chacun à puiser dans ses réserves de créativité pour mieux vivre et s’épanouir.

Quel est le lieu et le meilleur moment pour débuter ?

Mais la réponse est simple : ICI et MAINTENANT ! EN ROUTE!

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez voter pour lui :

Scoopeo

Blogasty

Fuzz

Cultivez un environnement sain et durable!


Cultivez un environnement sain et durable! par Guillaume Rodolphe

Ceci est la troisième marche d’une série de cinq à gravir consacrées au voyage intitulé « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ». Il s’attache à préciser comment l’environnement par ses différentes facettes influence le résultat que l’on obtient dans sa vie.

Le premier article se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article (ou première marche) intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Le troisième article(ou seconde marche)  intitulé « Votre grande vision » se trouve ici et explique la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

Il est indéniable que nos pensées sont influencées par notre environnement et à leur tour nos pensées influent sur nos émotions qui influent sur nos paroles qui influent sur nos actions et qui influent sur le résultat final.

Modifier notre environnement permet d’influer sur le résultat final. Vous n’êtes pas convaincu(e)s ?

Imaginons que vous souhaitiez faire une surprise à votre compagnon de vie en lui concoctant un petit repas en amoureux.

Une fois la décision prise, place à l’action !

Et imaginez qu’au moment où vous vous apprêtiez à faire la cuisine, dresser la table et la décorer avec goût, vous soyez dérangés par un voisin importun qui a un problème de fuite d’eau dans son appartement. Il souhaite avoir un coup de main. Le temps est une denrée précieuse. Que faire ?

Option A : aider notre voisin à résoudre son problème. Mettre vos connaissances de plomberie à son service va certainement lui donner un sacré coup de main, mais va mettre un sacré coup de frein à nos velléités de repas romantique. Recette bâclée ? Décoration faite à la va-vite ?

Option B : lui dire que vous n’avez pas le temps maintenant mais que vous allez passer plus tard pour l’aider à résoudre son problème. Cette option risque d’occuper vos pensées pendant la confection du repas et donc avoir des conséquences sur le résultat obtenu.

Option C : lui refuser votre aide poliment et consacrer toute votre énergie et votre passion à la préparation du repas et à la décoration de table pour que votre projet soit un succès.

Je ne sais pas laquelle des trois options vous choisirez. Peut-être une quatrième existe. Proposez-la-moi. Mais dans tous les cas, il est probable que le repas et donc la surprise que vous ferez à votre compagnon de vie seront différents selon l’option choisie. Aussi, l’environnement a une influence directe sur le résultat de vos actions.

Pour mener à bien votre voyage « les pieds sur terre, la tête dans les étoiles », il faut donc cultiver un environnement sain et durable.

Qu’appelle-t-on un environnement sain et durable ?

Pour plus de clarté, on peut le décomposer en deux hémisphères comprenant chacun trois composantes clés:

Le premier concerne votre rapport à vous-même : votre environnement physique, votre environnement mental, votre environnement spirituel

Le second concerne votre rapport à ce qui vous entoure : votre environnement naturel, votre environnement financier, votre environnement relationnel

Toutes les composantes de ces deux parties vont influer sur le résultat final.

Reprenons un à un les différentes composantes de cet environnement et évaluez les forces et les faiblesses de votre environnement.

Le rapport à soi-même.

Evaluation de votre environnement physique :

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Etes-vous en bonne santé ?

–         Etes-vous indemne de toute addiction (alcool, tabac, toxicomanie,..)?

–         Avez-vous un poids convenable ?

–         Etes-vous indemne d’une maladie chronique ?

–         Votre aspect physique vous convient-il ?

–         Vos cheveux et vos ongles ont-ils un aspect satisfaisant ?

–         Votre sommeil est-il de bonne qualité et de durée suffisante ?

–         Votre apparence physique est-elle attrayante ?

–         Prenez-vous plaisir à vous choisir des vêtements ?

–         Disposez-vous d’une réserve d’énergie suffisante ?

Evaluation de votre environnement mental :

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Avez-vous confiance en vous ?

–         Etes-vous exempt de toute timidité ?

–         Avez-vous identifié vos talents, vos points forts ?

–         Etes-vous rarement en proie au doute ?

–         Etes-vous exceptionnellement anxieux ou dépressifs ?

–         Arrivez-vous à séduire facilement ?

–         Disposez-vous d’une bonne estime de vous-même ?

–         Croyez-vous que vous vous en sortirez quelle que soit la situation ?

–         Exercez-vous une activité en rapport avec vos dons, vos talents ?

–         Communiquez-vous facilement avec les autres ?

Evaluation de votre environnement spirituel :

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Vous-sentez-vous relié à une puissance supérieure ?

–         Exercez-vous régulièrement une activité spirituelle ?

–         Pratiquez-vous la méditation ?

–         Avez-vous lu au moins un livre sur ce sujet dans les 6 derniers mois ?

–         Vous arrive-t-il de prier ?

–         Croyez-vous en Dieu ou en l’au-delà ?

–         Avez-vous effectué au moins une fois dans votre vie une retraite ?

–         Aimez-vous rester pendant plusieurs heures en silence ?

–         Etes-vous intéressé par l’infiniment petit ou l’infiniment grand ?

–         Croyez-vous qu’il existe autre chose que le monde tangible ?

Le rapport à ce qui nous entoure :

Evaluation de votre environnement naturel

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Aimez-vous vous promener dans la nature ?

–         Pratiquez-vous une activité régulière au grand air ?

–         Aimez-vous jardiner ou entretenir des plantes ?

–         Prêtez-vous attention aux variations météorologiques ?

–         Avez-vous une saison préférée ?

–         Avez-vous déjà pratiqué le naturisme ou aimez-vous être nus en pleine nature ?

–         Eprouvez-vous tous les jours le besoin d’espace vert ?

–         Vous est-il arrivé(e ) de contempler un paysage pendant plusieurs minutes ?

–         Aimez-vous photographier ou filmer la nature ?

–         Avez-vous déjà effectué un voyage dans le désert ou en haute montagne ?

Evaluation de votre environnement financier

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Avez-vous une petite réserve d’argent d’avance pour faire face à des dépenses imprévues ?

–         Parlez-vous facilement de vos revenus et de vos placements ?

–         Connaissez-vous la différence entre actifs et passifs ?

–         Résistez-vous facilement à des achats d’impulsion ?

–         Avez-vous comme habitude d’acheter après avoir comparé les prix ?

–         Avez-vous diversifié vos sources de revenus ?

–         Connaissez-vous précisément votre situation financière et patrimoniale ?

–         Avez-vous éliminé tout crédit à la consommation ?

–         Avez-vous planifié vos revenus au moment de la retraite ?

–         Vous arrive-t-il fréquemment de négocier ou de marchander ?

Evaluation de votre environnement relationnel

Voici 10 questions-clés pour vous permettre d’évaluer rapidement si vous devez considérer cet environnement comme un point fort ou un point à améliorer. Codez 0 si votre réponse est négative et 1 si elle est positive. Soyez spontané(e)s.

–         Avez-vous des amis que vous voyez fréquemment ?

–         Nouez-vous facilement de nouvelles relations ?

–         Prenez-vous plaisir à trouver de nouveaux clients, de nouveaux prospects ?

–         Avez-vous déjà été associé ?

–         Avez-vous fait aboutir un projet qui mobilisait plus de 10 personnes ?

–         Faites-vous partie d’une association ou un regroupement d’individus ?

–         Avez-vous dénoué des conflits dans le cadre de votre travail ou dans votre famille ?

–         Aimez-vous organiser des évènements, des réunions ?

–         Considérez-vous que les alliances sont des facteurs essentiels de la réussite ?

–         Avez-vous des relations régulières avec vos parents, vos frères et sœurs ?

Le résultat de votre évaluation vous permettra de connaître les tendances de vos 6 environnements.

Rappelez-vous ! Ils influent considérablement sur vos résultats.

Identifiez vos points forts.

Eliminez les éléments qui vous retiennent.

Déterminez les éléments que vous souhaitez améliorer.

Mettez en place un système de veille pour rester en contrôle de votre environnement au lieu de vous faire contrôler par votre environnement.

Alors, que direz-vous maintenant à votre voisin s’il vous demande de l’aide parce qu’il a un problème de fuite d’eau alors que vous êtes en train de préparer une jolie surprise à votre chéri( e)?

Changer votre environnement vous fera atteindre vos objectifs plus aisément. Cultiver un environnement sain et durable est un puissant levier pour votre réussite.

Plus votre environnement vibrera en harmonie avec votre vision, plus vous aurez les moyens de créer ce que vous désirez.

La suite se trouve ici.

Votre grande vision


Votre grande vision

Ceci est la seconde marche d’une série de cinq à gravir consacrées au voyage intitulé « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles » .

Le premier article se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Cet article présente « Votre grande vision », c’est-à-dire la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

  1. Voir et non pas simplement savoir

Ca y est ! Vous êtes maintenant en pleine confiance. Vous avez trouvé votre mission de vie. Vous en êtes sur(e)s ? Vous hésitez encore un peu ? Rien ne vous empêche de revenir faire un tour au précédent article.

Imaginons qu’après des efforts soutenus, vous êtes enfin récompensés. Vous savez ce qu’est votre chemin de vie. D’abord vous seriez très inspirés de faire une pause et de célébrer cet effort à sa juste valeur. Un temps de pause est toujours important en de telles circonstances.

Soyez imaginatifs ! Faites-vous plaisir.

Puis, rassasiés, repus, vous êtes en pleine forme pour grimper la seconde marche qui s’intitule « Votre grande vision. »

Mais au fait quelle est la différence entre connaître votre mission de vie et la voir en grand ?

La même qu’il y a entre la beauté d’un coucher de soleil que vos amis vous décrivent ou vous montrent en photo et LE coucher de soleil que vous vivez avec VOTRE corps, avec VOTRE esprit, avec VOTRE cœur. Une différence Enorme !

Quand je dis voir, il ne s’agit pas juste des contours généraux, du chemin à suivre, des quelques étapes jalonnant ce parcours et des rares embûches qui pourraient s’y trouver inéluctablement. Non ! Il s’agit d’ouvrir un grand livre blanc et de le remplir, d’ouvrir un champ de vision grand angle et de le combler, d’ouvrir une grande fenêtre sur l’horizon et d’entrer dans le paysage,…

Qu’il  s’agisse d’une mission de vie personnelle ou professionnelle (par expérience, cette dichotomie est souvent non pertinente car les deux ont des points d’intersection nombreux), ne vous restreignez pas à compléter un document préformaté.

C’est le fameux exemple de l’exercice qui suit :

Comment relier les 9 points à l’aide de 4 droites, sans jamais lever le crayon ?

Ne regardez pas au-dessous, sinon vous trichez!

……………………………………………………………………………………………….

IMPOSSIBLE ?…..

Pourtant, la solution est ici :

Vous n’avez pas trouvé ?

Question de temps ou de limites que vous vous êtes vous-mêmes fixés.

Autrement dit, il vous faut sortir des sentiers battus. Vous vous créez continuellement des limites, des œillères mentales, fruit de votre éducation, vos peurs, vos rencontres, votre famille,…
L’exercice que je vous propose est aussi essentiel pour toute entreprise en création ou tout projet de vie personnel, car l’exercice stimule l’imagination et vous permet d’explorer le monde des possibilités.
Toutes les options sont envisageables par nature, alors profitez-en !
Votre livre blanc (ou votre champ de vision ou votre fenêtre) devient ainsi un guide à votre vision originale, un document auquel vous pouvez vous référer souvent.  Il vous permet de régénérer l’enthousiasme pour votre idée.  Amusez-vous avec l’élaboration de votre livre blanc, l’objet est d’en faire une « décharge de cerveau » plutôt qu’un discours de recherche fondamentale ou une thèse de maîtrise en mécanique des fluides.

  1. Voir grand

Voir grand signifie tout simplement que vous ne devez pas vous restreindre. Il sera assez tôt plus tard pour débroussailler le superflu, et vous recentrer sur l’essentiel. Vous n’en êtes pas là. Voir grand signifie également que vous devez être alignés avec cette vision. Au niveau de votre tête, naturellement, mais aussi de votre corps et surtout de votre cœur. Si vous avez une idée, mais qu’elle n’est pas suivie par un engagement de votre cœur, cela risque fort de ne pas fonctionner du tout. L’alignement est très important.
Je vous propose comme guide 3 groupes de questions à considérer l’un après l’autre, avec des sous-questions pour vous aider à clarifier vos idées. D’autres questions peuvent vous venir. N’hésitez pas à y répondre également. Vous savez ce qui va vous faire avancer.

i. Quelle est votre grande vision en alignement avec votre mission de vie?

·    La vision de ce que vous voulez faire
·    Dans un contexte professionnel :
–            Le besoin que vous voulez remplir (pourquoi cette idée est-elle importante pour vous?)
–           Êtes-vous conduits par un problème ou une solution?

·    Dans un contexte non professionnel :
–    Quelle est précisément votre mission de vie ?– si vous aviez toutes les ressources, que feriez-vous?
–    Qu’est-ce qui vous passionne?
·    Comment cette mission est-elle attirante pour d’autres? (personnes – pourquoi – passion – profit)
·    Pouvez-vous établir une communauté autour de cette idée ? Est-ce que c’est un mouvement, une cause ?

ii. Pourquoi cette grande vision est-elle importante pour vous ?

·    Quelles sont vos valeurs et priorités personnelles ?
·    Comment cette idée s’aligne-t-elle à votre mission de vie personnelle ?
·    Qu’avez-vous à contribuer personnellement? (inventaire des forces, des passions et des faiblesses personnelles)
·    Comment cette idée s’aligne-t-elle à votre philosophie personnelle ?
·    Pourquoi êtes-vous la bonne personne pour mener ce projet ?

iii. Quel est l’impact que vous voulez créer grâce à cette grande vision?

·    Comment le monde sera-t-il différent en raison de votre idée ?
·    Quels sont les avantages et l’impact sur des personnes (clients, fournisseurs, réseau, collègues, etc)
·    Comment voulez-vous vous relier aux autres ? (directement ? indirectement ?)


3. Voir grand, mais comment ?

Maintenant il est temps de passer à l’outil. Le livre blanc est une image. Pour autant, vous pouvez le faire avec un grand cahier blanc.

Je vous propose d’autres outils qui relèvent du mind mapping ou en français de la carte heuristique (du grec eurisko, je trouve). Il s’agit de la création d’un diagramme ou figure les différents éléments d’un projet et l’ensemble des connexions entre les différentes idées, les différents concepts,…

Vous pouvez le faire via du matériel traditionnel (tableau, craies, papier, crayons, …) mais il est possible de le faire via des logiciels spécialisés dont il existe des dizaines gratuits ou payants.

Parmi ceux-ci, je vous recommande des logiciels gratuits tels que free mind ou xmind pour commencer. Sinon, il existe des versions de logiciels payantes telles que mind manager .

Je vous recommande également le site petillant , site web en français dédié à la carte heuristique. Enfin, des formations dispensées par l’école française de l’heuristique vous sont proposées sur ce site.

Sinon, une très bonne amie à moi, experte dans son domaine, anime dans quelques semaines un atelier de mindmapping sur Paris.

Enfin le site de Tony Buzan himself, psychologue anglais et pape du mind mapping.

4. Et la suite ?

Une fois clarifiées ces trois questions, vous allez devoir solidifier votre édifice en construction en prenant en compte votre environnement pris au sens large, déterminer votre mode d’expression, et cultiver trois attitudes clés pour que ce périple se transforme en réussite durable.

Ce sera l’objet des trois prochaines marches.

En attendant, Voyez GRAND !

Comment trouver votre mission de vie


Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles-

Marche 1 : Trouver votre mission de vie.

Ceci est la première marche d’une série de cinq à gravir consacrées au voyage intitulé « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles » . Le premier article se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Ou en étions-nous déjà ?

……………………………….

Beaucoup d’entre nous sont insatisfaits de leur vie.

Stress, douleurs, angoisse, ennui, temps qui passe trop vite, manque de repères, solitude, conflits,…

Vous désirez changer le récit de votre vie ? C’est que vous n’avez pas (encore) trouvé votre mission de vie, votre chemin.

Alors, que diriez-vous, cette année pour une fois, de trouver votre mission de vie ?

Et la première question qui vous vient à l’esprit est :

« Comment faire pour trouver ma mission de vie ? »

Alors hissons le pavillon du changement, larguons les amarres de notre insatisfaction et que le vent de notre désir gonfle les voiles du navire de notre existence à la recherche de notre mission de vie !

J’ai grimpé naturellement cette marche avant vous et je vais partager ce que j’ai trouvé. Cela vous inspirera peut-être.

Il faut d’abord vous poser 6 questions :

1)    Qu’est-ce que vous faites déjà avec plaisir, sans être payé ?

Vous faites de nombreuses activités professionnelles, mais en général elles sont rémunérées. Vous avez à côté des activités de loisir, des activités sociales, des activités familiales, j’en suis certain. Pensez juste à vous concentrer sur des activités que vous avez plaisir à faire et que vous faites spontanément. Sans rien demander en retour. Vous avez beaucoup de facilité à les faire et vous ne voyez pas le temps passer quand vous les faites. Faites-en la liste.

Pour ma part, c’est enseigner. Quand je transmets des connaissances à des proches ou des inconnus, je ne me force pas. On m’a dit très jeune que j’avais un don pour cela. Je pourrai faire cela pendant des heures. Par écrit, par oral, par le web. Peu importe, j’adore transmettre mon savoir, mes impressions, mes émotions aux autres. Le savoir est un partage infini qui enrichit les autres et qui m’enrichit moi-même.

2)    Quels ont été les plus grands défis que vous avez eu à relever dans votre vie et que vous avez surmontés ?

Nous sommes depuis tout petits face à des défis incroyables : le défi de se nourrir, de marcher, de courir, de parler, de lire, de parler en public, de réciter,……Et nous avons surmonté ces épreuves en échouant à de nombreuses reprises, et en recommençant sans cesse. Combien de fois un enfant tombe et se relève avant de marcher ?

Je vous demande de vous rappeler quelles épreuves essentielles vous avez eu à surmonter.

En général, cela vient assez facilement. Parce que c’est cette épreuve qui nous a construits. Faites-en la liste.

Pour ma part, c’est surmonter l’attitude de mes parents à mon égard. Mes parents ne me haïssaient pas quand j’étais petit, non. Je ne voyais pas les choses comme eux et donc ils me faisaient ressentir que je n’étais pas comme eux. Ils ne cherchaient pas à comprendre. Ils ne me maltraitaient pas. Non. Juste ils ne cherchaient pas à se mettre à ce niveau différent du leur. Une sorte de décalage qui ne s’est jamais vraiment estompé.

3)    Quelles sont vos forces et vos qualités ?

Ce sont des choses pour lesquelles vous étiez déjà connus dans la cour d’école. Vos copains vous appréciaient pour cela. Vous avez probablement une activité en rapport avec ces qualités. Faites-en la liste.

Pour ma part, il s’agit de l’empathie, de l’originalité, du charisme, de l’altruisme, de la persévérance, de la communication…

4)    Quels sont les livres qui vous ont le plus inspiré/marqué ?

Il y a des livres qui marquent de façon définitive, qui résonnent en nous. Certains d’entre eux ont été lus et relus, et re-relus. D’autres pas forcément. Une fois a suffi. Faites-en la liste.

Pour ma part, L’écume des jours de Boris Vian, Le seigneur des anneaux de JRR Tolkien, Le lama aux 5 sagesses d’Alexandra David-Neel, Le livre du voyage de Bernard Werber, L’art du bonheur du Dalai-Lama, Au cœur de la Tourmente, de Jon Kabat-Zinn.

5)    Quelles sont les personnes qui vous ont le plus inspiré/marqué ?

Il peut s’agir de personnes publiques ou appartenant à la sphère privée. Peu importe. Vous auriez vraiment aimé les rencontrer ou s’ils ne sont plus là et qu’ils faisaient partie de vos proches, ils vous manquent très souvent. Faites-en la liste.

Pour ma part, il s’agit d’Einstein, de Siddharta Gautama, de Gandhi et de mon grand-père.

6)    Pourquoi admirez-vous ces personnes ?

Ces personnes vous ont marqué ou inspiré. Qu’est-ce qui résonne en vous lorsque vous les voyez les entendez ou vous en rappelez ?

Pour leur esprit perçant, leur gaieté, leur lucidité, leur droiture, leur sagesse.

Une fois, que vous avez répondu à ces questions et que vous avez couché les réponses sur papier, vous prenez peut-être conscience que vous vivez en partie votre mission de vie. Essayez de trouver le lien entre tous ces éléments. Ils vont s’agencer spontanément. Vous devez leur donner un sens.

Vous devez maintenant écrire votre mission de vie. C’est très important. Elle a trois règles strictes.

1) Celle-ci doit être composée de verbes d’action : enseigner, partager, prendre soin, inspirer, créer, écrire, composer, communiquer, changer,….

2) A quelle cause à aider est-elle reliée ?

3) Enfin, quelle différence cela fait dans la vie des gens ?

Pour ma part, c’est enseigner aux gens comment ils peuvent ne pas subir leur vie et vivre avec intensité et créativité le moment présent pour être en harmonie avec eux-mêmes et leurs proches dont leurs enfants.

Maintenant, c’est à vous de jouer.

Partager votre mission de vie sur ce blog serait pour moi une très belle récompense et pour vous une marche très importante qui serait franchie.

A vos plumes…

Si vous souhaitez connaître la suite du voyage, cliquer ici.

Un compte de 525.600 pour 2010, ça vous tente?


Nous avons tous une vie bien remplie.

Nous avons souvent trop d’occupations.

Travail, conjoint ou compagnon, enfants, amis,…

Nous avons tous des problèmes d’argent, des choix à faire, nous rencontrons des personnes qui nous pompent notre énergie, nous devons faire face à une météo changeante, à de petits soucis matériels, à des évènements pas toujours heureux,…

Beaucoup d’entre nous sont insatisfaits de leur vie.

Stress, douleurs, angoisse, temps qui passe trop vite, manque de repères, solitude, conflits,…

Alors cette année, j’ai décidé aujourd’hui même de vous ouvrir un compte de 525.600 !

Oui, pour vous, rien que pour vous.

Vous pensez naturellement à un compte de 525.600 euros ouvert à votre nom dans votre banque favorite. Et je vois déjà vos yeux qui s’illuminent à cette pensée.

Mais c’est exactement ce que vous possédiez en ce début d’année.

Je vous assure.

Simplement ce n’est pas d’euros dont il s’agit, mais de minutes.

Oui, vous aviez bien en ce début d’année 2010, 525.600 minutes à votre disposition.

Comme chaque année.

Mais cette année est particulière, parce que vous l’avez décidé.

Vous avez pris de solides résolutions pour changer votre vie.

Vous ne ferez pas comme chaque année.

Décider 10 bonnes résolutions le 1er janvier et les abandonner l’une après l’autre au cours de l’année.

Parce que vous n’avez pas le temps, parce que vous n’y arrivez pas, parce que c’est impossible, parce que ce n’est pas encore le moment, parce que ce n’est plus le moment,…

Cette année est différente parce que vous allez mettre à profit votre compte en banque de temps à votre disposition.

Attention ! Chaque jour, ce compte en banque se vide de 1440 minutes. Inéluctablement. Tous les jours. Il n’y a donc pas de temps à perdre.

Déjà il ne vous reste plus que 496 800 minutes aujourd’hui.

Avez-vous mis à profit les 28.800 minutes qui se sont écoulées depuis le début de l’année ?

Tout d’abord, si vous continuez à me lire, c’est peut-être que vous désirez changer votre vie (personnelle, professionnelle, votre cercle d’amis, vos relations, votre lieu d’habitation, …), c’est que vous n’êtes pas alignés avec ce que vous êtes au plus profond de vous. Vous n’êtes simplement pas au bon endroit, pas à la bonne place (géographiquement, familialement, personnellement, humainement,…).

Vous désirez changer le récit de votre vie ? C’est que vous n’avez pas (encore) trouvé votre mission de vie, votre chemin.

Alors, que diriez-vous, cette année pour une fois, de trouver votre mission de vie ?

Et la première question qui vous vient à l’esprit est :

« Comment faire pour trouver ma mission de vie ? »

Je vous propose de vous accompagner à gravir ce chemin, marche après marche.

Et la seconde question est :

« Une fois trouvée, ça changera quoi concrètement dans ma vie? »

Comme après une tempête, le vent finit toujours par s’apaiser.

Lorsque vous trouverez votre mission de vie, tout simplement, tout naturellement, vos doutes s’apaiseront, vos tensions diminueront, votre stress sera maîtrisé.

Et la troisième question est :

« Une fois trouvée ma mission de vie, cela suffit-il pour changer ? »

Non. Plusieurs étapes sont à franchir. Après avoir trouvé cette mission de vie, vous devrez agir en alignement avec elle et lorsque vous trouverez votre mode d’expression, la vie vous paraitra plus simple, vous serez simplement et durablement bien.

Afin de répondre à ces trois questions, je vous propose maintenant de partir en voyage. J’ai intitulé ce voyage  « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ».

Il se déroulera en cinq marches, comme l’auto-coaching sur le temps, que je vous avais proposé il y a quelques semaines.

La première marche à gravir est de trouver, puis d’écrire votre mission de vie.

La seconde marche est de voir grand, c’est-à-dire de voir avec grandeur et clarté le changement désiré.

La troisième marche est d’aligner votre environnement avec votre mission, votre vision.

La quatrième marche est de déterminer votre mode d’expression en liaison avec votre mission et votre environnement, puis de vous mettre en route.

La cinquième marche est de cultiver 3 attitudes clés pour que ce périple se transforme en réussite durable.

Alors hissons le pavillon du changement, larguons les amarres de notre insatisfaction et que le vent de notre désir gonfle les voiles du  navire de notre existence à la recherche de notre mission de vie !

Prenez cinq bonnes habitudes pour ralentir


Noël approche…voici venu de monter la cinquième marche qui vous permettra de prendre 5 bonnes habitudes pour définitivement ralentir et être pleinement présent dans votre vie.

Pour celles et ceux qui ont raté les précédentes marches, vous pouvez cliquer sur chaque marche :

– pour la première marche ici et ici

pour la seconde marche

pour la troisième marche

pour la quatrième marche

La cinquième marche s’intitule : Prenez cinq bonnes habitudes pour ralentir.

–          Restez chaque matin quelques minutes au lit après la sonnerie du réveil : prenez conscience de la transition entre sommeil et veille, faites des petits mouvements, étirez-vous, reprenez contact avec votre corps avant de sauter du lit

–          Ne prenez pas votre montre une fois par semaine : vous vous rendrez compte que nous avons de multiples horloges tout autour de nous.

–          Ecoutez votre temps intérieur : installez-vous confortablement sur une chaise, le dos droit et fermez les yeux. Respirez calmement, centrez vous sur l’ici et le maintenant et ouvrez les yeux au bout de 5 minutes. Enfin, ce que vous pensez être 5 minutes de temps écoulé. Et comparez par rapport au temps qui s’est réellement écoulé. Vous allez apprendre beaucoup sur votre rapport au temps grâce à cet exercice.

–          Ecoutez les autres : Oui, pour une fois, aujourd’hui, soyez vraiment attentif à ce que vous dit votre femme, votre mari, vos enfants, vos collègues, vos amis,…sans faire intervenir vos pensées, vos jugements. Simple en apparence !…

–          Faites une liste de questions : Prenez deux heures de votre temps pour mettre par écrit toutes les questions que vous vous posez sur tous les sujets sans censure, TOUT ! C’est un très bon moyen de libérer votre esprit, de nettoyer votre flux de pensées, de faire place à un nouveau souffle intérieur. Que faire de cette liste de questions ? Rajoutez cette question à la fin de la liste.

Il ne vous reste qu’à mettre en application tous ces conseils avant la fin de l’année 2009 : ceci sera votre cadeau de noël personnel.

Vous m’en donnerez des nouvelles!!!

En attendant, il ne me reste qu’à vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année!

Pour une année pleine de réussites, de tendresse et d’amour!

Avec enthousiasme et bienveillance

Doc G