Pour vous le succès c’est ?


Avant d’entamer dans quelques jours la nouvelle année, je vous livre un petit texte sur le succès.

En fonction de votre âge, voici quelques pistes.

Essayez ensuite de définir ce que le succès représente pour vous.

A vos commentaires…..

A 2 ans, le succès, c’est de ne pas faire pipi dans sa culotte.

A 3 ans, le succès, c’est d’avoir des dents.

A 12 ans, le succès, c’est d’avoir des amis.

A 18 ans, le succès, c’est d’avoir un permis de conduire.

A 20 ans, le succès, c’est de faire l’amour.

A 30 ans, le succès, c’est d’avoir de l’argent.

A 50 ans, le succès, c’est d’avoir de l’argent.

A 60 ans, le succès, c’est de faire l’amour.

A 70 ans, le succès, c’est d’avoir un permis de conduire.

A 75 ans, le succès, c’est d’avoir des amis.

A 80 ans, le succès, c’est d’avoir des dents.

A 85 ans, le succès, c’est de ne pas faire pipi dans sa culotte.

Et pour vous, le succès, c’est quoi?

Ouvrons et fermons les cycles


Le mot cycle vient du latin ‘cyclus’, qui veut dire « cercle ».

Les cycles sont omniprésents dans la nature. Il y a le cycle des saisons, le cycle de l’eau, le cycle de développement des êtres vivants, … les cycles sont également présents dans des domaines aussi variés que l’informatique (cycle d’un programme), que la mécanique (cycle d’un moteur à explosion), que la chimie (cycle d’une chaine carbonique), ou la physique (cycle de thermodynamique).

Si l’on s’arrête quelque peu sur cette notion centrale de cycle, on peut se rendre compte sans difficulté que notre vie de tous les jours est étroitement dépendante de cycles physiologiques tels que le cycle de la respiration (inspiration-expiration), le cycle cardio-pulmonaire (sang rouge oxygéné qui part du cœur pour irriguer nos organes et tissus, sang bleu qui part de nos organes et tissus pour circule jusqu’aux vaisseaux pulmonaires), le cycle veille-sommeil, le cycle menstruel, …

Les cycles sont également à la base de la conception bouddhiste du monde (Samsâra : cycle de vie et de mort) et également de l’investissement (cycles économiques). Samsâra signifie « errance ». Il désigne le cycle perpétuel des naissances, morts et renaissances dans lequel les êtres sont enchainés. Même s’il n’est pas obligatoire de souscrire à cette conception de renaissance, nul ne peut contester le cycle permanent de vie et de mort de tous les êtres.

Quand aux cycles économiques, nul ne peut contester que la croissance économique ne se fait pas de façon continue, mais qu’elle est une succession de hausses (périodes de croissance, d’essor et de prospérité), et de baisses (périodes de récession, de contraction et de dépression). Ouverture d’un cycle, déroulement, puis fin du cycle et ouverture du cycle suivant…

Ainsi, cette notion très simple de roue se retrouve être une pièce centrale à la fois de la méditation qui amène à la zen attitude et de l’économie, donc de l’enrichissement financier qui peut amener à la richesse : richesse spirituelle et richesse matérielle sont donc étroitement mêlées.

« Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres, peu importe comment nous appelons cela, l’important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés » Paulo Coehlo

The Crash Course de Chris Martenson en VF


Le « Cours du krach » de Chris Martenson est un MUST si vous souhaitez comprendre les enjeux des 3 « E » : Economie, Energie et Environnement. Le Crash Course vise à vous fournir une compréhension de base de l’économie, de sorte que vous puissiez mieux apprécier les risques auquels nous sommes tous confrontés.
Il s’agit d’un cours de 20 vidéos qui en termes simples vous expliquent comment nous en sommes arrivés là et surtout comment VOUS pouvez en prendre conscience et agir.
Un résumé de ce cours de 80 pages pourrait être : « Nous avons un système Economique qui doit croître, couplé à un système Energétique qui ne peut pas croître, les deux sont liés par un monde dont les ressources Environnementales s’épuisent« .
Sa devise est simple : « Vos 20 prochaines années seront complètement différentes des 20 dernières années. »
Une traduction vient d’être réalisée en français : vous pouvez la trouver ici.

Si vous souhaitez le document de 80 pages en français en une fois, vous pouvez le demander ici.

Remplissez le formulaire et dans la rubrique autre : indiquer Crash Course.

Bonne lecture

Une crise sans fin?


Je vous invite à regarder cette vidéo d’Yves Cochet invité à l’Université d’été du MEDEF

(cette invitation témoigne à elle seule du changement qui est en train de s’opérer).

Parmi les idées développées, je retiens:

– on est désormais entrée dans la décroissance « la croissance des biens matériels, c’est fini »

– il n’y aura pas de reprise « la mondialisation va se démondialiser » « l’échelon localisé sera privilégié »

– notre niveau de vie, notre consommation, notre production vont diminuer « nous vivrons comme les chinois et les indiens en 2030 », notamment les riches

– les activités pour l’avenir : l’agriculture bio, les activités de flux et de recyclage, les services, un peu l’immobilier

– nous devons changer notre état d’esprit et nos pratiques

– les ressources naturelles ne sont pas inépuisables

Je ne suis pas loin de partager ces idées notamment que nous sommes arrivés à la fin d’un cycle de croissance et que nous avons surexploité les ressources naturelles de notre planète bleue.

Il nous faut imaginer autre chose.

Je suis persuadé que nous devons changer notre état d’esprit et nos pratiques ; c’est bien l’esprit de reussir zen.

Quant aux activités d’avenir, nous devons faire tourner nos neurones à 100 à l’heure pour découvrir quelles seront les activités de demain. Vous trouverez là quelques pistes.

Puisque nos trois anciens repères traditionnels constitués par la Famille, l’Ecole et l’Entreprise et sont en train de se déliter, je suis persuadé que l’accompagnement personnalisé de type coaching a beaucoup d’avenir.

Allez je vous livre une de mes visions : Nous aurons tous affaire à un coach au moins une fois dans notre vie!

Les saisons de la vie


Notre vie est est régie par des cycles. On peut parler du cycle des quatre saisons de la vie : printemps, été, automne et hiver. Au printemps, les idées fusent, les projets s’imaginent, il existe une forte énergie créatrice, on tombe amoureux, on a envie d’apprendre, de progresser ; en été, tout est rose, le soleil brille, on profite de ses projets qui sont devenus réalités, on goute à notre nouvelle vie de couple, on aime la personne et on apprécie notre nouvel emploi, tout va bien; puis, l’air est un peu moins chaud, les feuilles commencent à tomber, nous commençons à nous lasser, à nous sentir fatigués, à nous sentir englués par la routine, les comportements de la personne que l’on aime commencent à nous déranger, nous débutons à ce stade du cycle d’envisager un changement dans notre vie professionnelle, notre vie familiale, nos habitudes, nos activités ; à ce stade, il est possible d’effectuer un retour vers le printemps en mettant en œuvre des actions spécifiques (dialogue avec la personne, entretien avec son supérieur hiérarchique,…) ; dans le cas contraire, intervient l’hiver qui peut se dérouler de deux façons, soit au coin du feu, bien au chaud, en hibernation (on met tout entre parenthèses, on se pose des questions avant d’envisager des jours plus radieux), soit en retrait, en manque de confiance, parfois en déprime. Cette phase est très importante parce que ce sont pendant ces périodes troublées que se posent les vraies questions et que se trouvent les vraies réponses. La plupart des gens n’aiment pas à se trouver dans cette phase car ils ont peur de leurs émotions. Puis, les beaux jours reviennent; les oiseaux commencent à chanter, les crocus sortent de terre et il y a un je-ne-sais-quoi dans l’air qui nous indique que c’est le printemps.

Dans la vie, nous passons souvent par ces 4 périodes, pas toujours. Chaque cycle dure environ 10 ans, en général de 7 à 12 ans selon les personnes. Croissance, transition, décroissance, stabilité,…

Pourquoi est-ce si important?

Naturellement, à ces différentes phases correspondent des niveaux émotionnels et énergétiques bien différents, qu’il est utile de reconnaître pour mieux se situer et envisager l’avenir en toute sérénité. Se connecter à ses émotions est fondamental. La réussite zen est à ce prix.

Et vous, dans quelle saison vous trouvez-vous pour le moment? Choisissez le domaine de votre vie qui vous convient (personnel, professionnel, familial, …) et essayez de clarifier.

« Ce que la chenille appelle « catastrophe » se nomme en réalité papillon. » Richard Bach