10 principes à adopter d’urgence pour continuer à vous enrichir


Les médias se font l’écho en boucle du message « Tout va mal », « La crise ne fait que commencer », « apocalypse financière et monétaire ».

Voici un extrait de quelques titres très récents de presse que vous avez pu lire ces derniers jours et repris en boucle par l’ensemble des media télévisuels et web:

–       La crise de la dette plombe l’euro et les bourses

–         L’euro à son plus bas niveau depuis 18 mois

–         Une éventuelle hausse des tarifs de l’électricité inquiète les consommateurs

–         Le Portugal annonce de nouvelles mesures d’austérité budgétaire

–         Madrid annonce un plan d’austérité

–         L’austérité s’abat sur l’Europe

et simultanément :

–         Le plan d’austérité n’est pas à la hauteur des enjeux

–         Plan européen : aide et austérité ne sont pas suffisants

–         voire même « La crise ne fait que commencer » !

STOP !!!!!

Mais est-ce que c’est vrai?

Ce n’est pas le sujet essentiel.

Je suis persuadé que l’information que l’on nous délivre est totalement biaisée.

En plus ou en moins.

Alors que nous vivons à crédit et que la dette des états ne cesse de gonfler depuis plusieurs décennies, nous venons juste de nous apercevoir que c’est trop !

Alors que le déficit budgétaire de nombreux états européens se creuse inexorablement, il est question maintenant de nous en occuper !

Si le bateau venait à vraiment sombrer, vous pouvez être surs que l’orchestre médiatique continuera de jouer tranquillement une mélodie enjouée dont il a le secret. Histoire de rassurer.

Ce qui est clair est que la période que nous vivons, que nous allons vivre probablement pour au moins les dix prochaines années vous forcera à prendre de nouvelles attitudes, de nouvelles façons de penser, de nouvelles manières d’agir.

Je vous propose dix principes clés à adopter afin de continuer à vous enrichir dans ces temps troublés tant dans votre vie personnelle que professionnelle, tant dans votre vie familiale que financière ou relationnelle.

Ces 10 principes vous seront donnés en deux articles.

Cet article en représente la première partie.
1. Déclarez clairement votre indépendance

Modifiez les éléments clés de votre vie afin de ne pas être dépendant d’une certaine personne, d’un certain client, d’une certaine source de revenus ou d’une situation quelconque. Car ce qui est certain, c’est que tout ce qui est certain peut changer du jour au lendemain. Réduisez vos dettes, voire éliminez-les pour que vous ne soyez pas esclave de votre banque ou de votre carte de crédit. Clarifiez votre rapport à l’argent. Diversifiez vos sources de revenus pour que vous ne soyez pas esclave d’un client unique qui peut vous faire défaut. Eliminez vos parasitages pour que vous ne soyez plus esclave de situations ou de personnes inacceptables. Simplifiez votre vie quotidienne pour que vous ne soyez plus esclave des caprices des autres. L’indépendance personnelle ne se demande pas, ça se déclare. Et déclarer son indépendance, c’est prendre des décisions difficiles et passer à l’action massive et immédiate afin que votre indépendance soit utile et pratique.

2. N’écoutez pas la « sagesse bienpensante ».

La situation économique que nous vivons est en partie due au fait que beaucoup de gens pensaient qu’en écoutant la sagesse bienpensante, ils pouvaient surpasser les chances et réussir mieux que les autres. En réalité, si vous faites ce que tout le monde fait, vous obtiendrez les résultats que tout le monde reçoit. Préférez plutôt la maxime d’Epictète « N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites; décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux. » Ce qui est très dynamisant à propos de la situation présente, c’est que vous avez maintenant la liberté d’agir différemment, car il n’existe pas de modèles de cette nouvelle réalité vers laquelle nous nous dirigeons. Ceux qui réussissent dans ces temps de transition sont ceux qui sont prêts à risquer le tout pour inventer un nouvel avenir. Alors, allez-y !

3. Soyez confortable avec le chaos.

Plus vous essayez de vous tenir à ce qui vous sécurise et ce qui vous est familier, plus ce sera difficile de tenir, parce que la sécurité et le familier sont en train de disparaître. Notre technologie, nos outils, nos relations, nos idées, nos façons d’opérer… tout évoluent à un rythme de plus en plus rapide, car les gens sont de plus en plus interconnectés. Ce qui arrive à Madras a un impact à Paris, Moscou influence London, et Shanghai laisse sa marque sur New York. Le petit pays que constitue la Grèce fait trembler l’Europe tout entière. Acceptez que le chaos fasse désormais partie de votre quotidien, que vous ne puissiez ni prédire ni contrôler ce qui va se passer demain. Mettez en place des plans et des systèmes dynamiques pour vous adapter rapidement aux nouvelles situations. Ce sont ceux qui s’adapteront le plus vite qui seront les grands vainqueurs de cette période. Tout est affaire de cycle.

4. Internetez-vous

Au 21e siècle, si vous n’êtes pas en ligne, vous serez dans la ligne des faillites. La Grande Conversation se passe maintenant sur le Web. Établissez votre site web, créez votre blog, allez sur Facebook, brachez-vous sur Twitter, connectez-vous! Le réseautage interactif avec les auteurs, les dirigeants, les mentors et les collègues, et même des clients potentiels, tout cela se fait en ligne. En branchant à cette rencontre des esprits, vous récolterez de grandes idées et vous pourrez collaborer avec d’autres personnes qui veulent aussi réussir, tout comme vous. Le succès du réseau des blogueurs de Développement personnel en est une très bonne illustration.

5. Exprimez-vous

Votre message personnel, votre crédo, ce n’est pas seulement un slogan, c’est un message qui inspire les gens à améliorer leur propre vie, en lien avec ce qui est important pour vous. Soyez reconnu pour un message de valeur, et utilisez-le pour vous démarquer de la foule. Vos clients potentiels sont à la recherche de leaders et de nouvelles idées, et sont attirés par ceux qui ont la confiance et le courage de déclarer leurs positions et valeurs. Vous pouvez creuser cette idée grâce à l’article Exprimez-vous ici et maintenant.

La suite de cet article la semaine prochaine…..

En attendant, si vous avez trouvé l’article utile, vous pouvez lui donner encore plus de visibilité :

http://blogasty.com/billet/374734-10-principes-cles-a-adopter-de-toute-urgence-post

http://scoopeo.com/blogs/10-principes-cles-a-adopter-de-toute-urgence

http://www.fuzz.fr/story/10-principes-a-adopter-d%E2%80%99urgence-pour-continuer-a-vous-enrichir-vivre-simplement-en-pleine-conscience

3 attitudes + 4 compétences à cultiver sans relâche


Voici donc le sixième et dernier article de ce voyage « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles » (ou cinquième et dernière marche) intitulé « 3 attitudes + 4 compétences à cultiver sans relâche».

Le premier article de présentation du voyage intitulé « Un compte de 525.600 pour 2010, ça vous tente? « se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article (ou première marche) intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Le troisième article(ou seconde marche)  intitulé « Votre grande vision » se trouve ici et explique la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

Le quatrième article (ou troisième marche) intitulé « Cultivez un environnement sain et durable ! » se trouve ici et explique comment les 6 composantes clés de votre environnement (physique, mental, spirituel, naturel, financier, relationnel) influe sur votre réussite et l’atteinte de vos objectifs.

Le cinquième article (ou quatrième marche) intitulé « Exprimez-vous ici et maintenant » se trouve ici et s’attache à préciser qu’il est important de déterminer votre mode d’expression en liaison avec votre mission et votre environnement, puis de vous mettre en route.

Ce voyage, vous en conviendrez si vous vous êtes mis en route, n’est pas de tout repos. Je vous propose aujourd’hui d’obtenir la concrétisation de vos efforts accumulés au cours de ce périple.

Après avoir, au cours des semaines passées, désherbé le terrain, délimité votre parcelle, choisi avec discernement le nombre et surtout le type des végétaux que vous souhaitez planter, dessiné votre parcelle en fonction des contraintes météo dont l’ensoleillement, il est temps maintenant d’y adjoindre trois engrais, trois fertilisants indispensables, puis d’arroser vos semis avec 4 compétences clés qui vous assureront le développement durable de votre réussite.

Les 3 engrais fertilisants

Il s’agit de développer trois attitudes, trois comportements vous permettant à coup sûr d’atteindre à la réalisation de ce à quoi vous aspirez.

–         L’engrais de la Persévérance :

Vous ne pourrez pas prétendre à la réalisation de vos objectifs sans rencontrer tôt ou tard d’obstacles. Je dis souvent que l’échec fait partie de la réussite, en est une de ses composantes les plus intimes. L’obstacle arrivera forcément. Il peut s’agir de vos propres résistances, vos hésitations, vos croyances limitantes qui vous empêcheront d’avancer. Il peut s’agir d’obstacles directement lié à votre environnement, vos proches, vos amis, vos collègues, des obstacles de financement, des obstacles techniques,…Face à ces obstacles, ces retards, ces contre-temps, ces oppositions, il vous faudra vous adapter et ne jamais perdre de vue votre objectif, votre mission. Prenez chaque montagne de pierres disposée sur votre chemin comme autant d’épreuves pour vous tester, vous adapter et vous apprendre à les contourner. Soyez créatif(ve)s et amusez-vous !

–         L’engrais de la Prudence :

« Les grandes réussites impliquent de grands risques », certes ! mais cela ne doit pas vous contraindre à partir la fleur au fusil sans avoir ménagé vos arrières. Il ne vous viendrait pas à l’idée d’acquérir un bien immobilier sans l’assurer. Ayez toujours à l’esprit ce concept d’assurance qui permet de gérer l’aléa. Cela peut se traduire par exemple par le fait de dupliquer systématiquement tout le contenu de votre ordinateur en sauvegardant vos données au fur et à mesure sur un disque dur externe ou de raisonner en termes de scénario devant telle ou telle option. Mon scénario 1 est celui-ci, mais si celui-ci ne fonctionne pas j’ai un scénario de rechange qui me permet d’obtenir ça et ça…Cela ne vous empêche pas de faire des choix, au contraire, mais porter un parachute ventral au cas où le parachute dorsal reste coincé ne vous empêchera jamais de sauter en parachute.

–         L’engrais de l’Attention :

L’attention est omniprésente dans votre vie. Sans doute, vous n’y prêtez pas assez attention ! Attention focalisée, ciblée, puis attention globale, diffuse doivent alterner. Notre société technologique nous pousse délibérément à une attention ciblée. Pour pouvoir consommer et acheter ce « qu’il faut que » l’on consomme, achète. La méditation permet de rééquilibrer son attention afin d’être plus présent, instant après instant et d’arrêter de vivre en pilotage automatique où les trains de pensées, d’émotions, de sensations se succèdent à une vitesse vertigineuse. Cultivez votre attention et votre vie sera transformée !

Maintenant, il vous suffira d’arroser vos semis avec les 4 compétences clés que vous avez du acquérir au cours de votre périple et qui vous ouvriront les portes de votre destinée.

Les 4 compétences clés

–         La clarté : Avec la clarté, vous savez maintenant ce que vous voulez.

–         La conviction : Avec la conviction, créer ce que vous voulez devient votre priorité n°1

–        La confiance : Avec la confiance, progresser à petits pas vous permet d’atteindre ce que vous voulez

–         Le courage : Avec le courage, sortir de votre zone de confort vous permet de créer la nouvelle réalité de ce que vous voulez.

Comment savoir que la terre que vous avez atteint maintenant, le jardin fleuri que vous avez cultivé, correspond à vos aspirations ?

Il vous suffit de vous poser à chaque fois une question. Une Simple question. Aussi longtemps que vous êtes dans le doute, aussi fréquemment que vous hésitez, posez-vous cette question.

Si vous répondez par la négative à la question ci-dessous, reprenez les différentes étapes du voyage en commençant par le début, puis parcourez une fois de plus, avec sérénité, les différentes étapes. Réajustez à chaque fois que nécessaire.

Si vous répondez par l’affirmative à la question ci-dessous, vous pouvez et vous devez vous féliciter d’avoir parcouru ce chemin.

La question est :

Le présent que je vis crée t-il l’avenir que je désire ?

Et vous lectrices et lecteurs, vous êtes vous posé cette question ?

Créez-vous ici et maintenant l’avenir que vous désirez ?

Avec bienveillance

Guillaume Rodolphe

Si vous avez apprécié l’article, vous pouvez voter pour lui. Merci.

http://scoopeo.com/blogs/3-attitudes-et-4-competences-a-cultiver-sans-relache

http://blogasty.com/billet/369353-3-attitudes-et-4-competenecs-a-cultiver-sans-relache-post

http://www.fuzz.fr/story/3-attitudes-4-competences-a-cultiver-sans-relache-vivre-simplement-en-pleine-conscience

Votre grande vision


Votre grande vision

Ceci est la seconde marche d’une série de cinq à gravir consacrées au voyage intitulé « Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles » .

Le premier article se trouve ici et explique comment vous aviez à votre disposition 525.600 minutes à votre disposition en ce début d’année pour changer le récit de votre vie et vivre enfin comme vous le souhaitez.

Le second article intitulé « Comment trouver votre mission de vie » se trouve ici et vous explique pas à pas les questions à éclaircir pour découvrir avec certitude votre propre mission de vie.

Cet article présente « Votre grande vision », c’est-à-dire la nécessité de voir avec grandeur et clarté le changement désiré et les moyens pour y parvenir.

  1. Voir et non pas simplement savoir

Ca y est ! Vous êtes maintenant en pleine confiance. Vous avez trouvé votre mission de vie. Vous en êtes sur(e)s ? Vous hésitez encore un peu ? Rien ne vous empêche de revenir faire un tour au précédent article.

Imaginons qu’après des efforts soutenus, vous êtes enfin récompensés. Vous savez ce qu’est votre chemin de vie. D’abord vous seriez très inspirés de faire une pause et de célébrer cet effort à sa juste valeur. Un temps de pause est toujours important en de telles circonstances.

Soyez imaginatifs ! Faites-vous plaisir.

Puis, rassasiés, repus, vous êtes en pleine forme pour grimper la seconde marche qui s’intitule « Votre grande vision. »

Mais au fait quelle est la différence entre connaître votre mission de vie et la voir en grand ?

La même qu’il y a entre la beauté d’un coucher de soleil que vos amis vous décrivent ou vous montrent en photo et LE coucher de soleil que vous vivez avec VOTRE corps, avec VOTRE esprit, avec VOTRE cœur. Une différence Enorme !

Quand je dis voir, il ne s’agit pas juste des contours généraux, du chemin à suivre, des quelques étapes jalonnant ce parcours et des rares embûches qui pourraient s’y trouver inéluctablement. Non ! Il s’agit d’ouvrir un grand livre blanc et de le remplir, d’ouvrir un champ de vision grand angle et de le combler, d’ouvrir une grande fenêtre sur l’horizon et d’entrer dans le paysage,…

Qu’il  s’agisse d’une mission de vie personnelle ou professionnelle (par expérience, cette dichotomie est souvent non pertinente car les deux ont des points d’intersection nombreux), ne vous restreignez pas à compléter un document préformaté.

C’est le fameux exemple de l’exercice qui suit :

Comment relier les 9 points à l’aide de 4 droites, sans jamais lever le crayon ?

Ne regardez pas au-dessous, sinon vous trichez!

……………………………………………………………………………………………….

IMPOSSIBLE ?…..

Pourtant, la solution est ici :

Vous n’avez pas trouvé ?

Question de temps ou de limites que vous vous êtes vous-mêmes fixés.

Autrement dit, il vous faut sortir des sentiers battus. Vous vous créez continuellement des limites, des œillères mentales, fruit de votre éducation, vos peurs, vos rencontres, votre famille,…
L’exercice que je vous propose est aussi essentiel pour toute entreprise en création ou tout projet de vie personnel, car l’exercice stimule l’imagination et vous permet d’explorer le monde des possibilités.
Toutes les options sont envisageables par nature, alors profitez-en !
Votre livre blanc (ou votre champ de vision ou votre fenêtre) devient ainsi un guide à votre vision originale, un document auquel vous pouvez vous référer souvent.  Il vous permet de régénérer l’enthousiasme pour votre idée.  Amusez-vous avec l’élaboration de votre livre blanc, l’objet est d’en faire une « décharge de cerveau » plutôt qu’un discours de recherche fondamentale ou une thèse de maîtrise en mécanique des fluides.

  1. Voir grand

Voir grand signifie tout simplement que vous ne devez pas vous restreindre. Il sera assez tôt plus tard pour débroussailler le superflu, et vous recentrer sur l’essentiel. Vous n’en êtes pas là. Voir grand signifie également que vous devez être alignés avec cette vision. Au niveau de votre tête, naturellement, mais aussi de votre corps et surtout de votre cœur. Si vous avez une idée, mais qu’elle n’est pas suivie par un engagement de votre cœur, cela risque fort de ne pas fonctionner du tout. L’alignement est très important.
Je vous propose comme guide 3 groupes de questions à considérer l’un après l’autre, avec des sous-questions pour vous aider à clarifier vos idées. D’autres questions peuvent vous venir. N’hésitez pas à y répondre également. Vous savez ce qui va vous faire avancer.

i. Quelle est votre grande vision en alignement avec votre mission de vie?

·    La vision de ce que vous voulez faire
·    Dans un contexte professionnel :
–            Le besoin que vous voulez remplir (pourquoi cette idée est-elle importante pour vous?)
–           Êtes-vous conduits par un problème ou une solution?

·    Dans un contexte non professionnel :
–    Quelle est précisément votre mission de vie ?– si vous aviez toutes les ressources, que feriez-vous?
–    Qu’est-ce qui vous passionne?
·    Comment cette mission est-elle attirante pour d’autres? (personnes – pourquoi – passion – profit)
·    Pouvez-vous établir une communauté autour de cette idée ? Est-ce que c’est un mouvement, une cause ?

ii. Pourquoi cette grande vision est-elle importante pour vous ?

·    Quelles sont vos valeurs et priorités personnelles ?
·    Comment cette idée s’aligne-t-elle à votre mission de vie personnelle ?
·    Qu’avez-vous à contribuer personnellement? (inventaire des forces, des passions et des faiblesses personnelles)
·    Comment cette idée s’aligne-t-elle à votre philosophie personnelle ?
·    Pourquoi êtes-vous la bonne personne pour mener ce projet ?

iii. Quel est l’impact que vous voulez créer grâce à cette grande vision?

·    Comment le monde sera-t-il différent en raison de votre idée ?
·    Quels sont les avantages et l’impact sur des personnes (clients, fournisseurs, réseau, collègues, etc)
·    Comment voulez-vous vous relier aux autres ? (directement ? indirectement ?)


3. Voir grand, mais comment ?

Maintenant il est temps de passer à l’outil. Le livre blanc est une image. Pour autant, vous pouvez le faire avec un grand cahier blanc.

Je vous propose d’autres outils qui relèvent du mind mapping ou en français de la carte heuristique (du grec eurisko, je trouve). Il s’agit de la création d’un diagramme ou figure les différents éléments d’un projet et l’ensemble des connexions entre les différentes idées, les différents concepts,…

Vous pouvez le faire via du matériel traditionnel (tableau, craies, papier, crayons, …) mais il est possible de le faire via des logiciels spécialisés dont il existe des dizaines gratuits ou payants.

Parmi ceux-ci, je vous recommande des logiciels gratuits tels que free mind ou xmind pour commencer. Sinon, il existe des versions de logiciels payantes telles que mind manager .

Je vous recommande également le site petillant , site web en français dédié à la carte heuristique. Enfin, des formations dispensées par l’école française de l’heuristique vous sont proposées sur ce site.

Sinon, une très bonne amie à moi, experte dans son domaine, anime dans quelques semaines un atelier de mindmapping sur Paris.

Enfin le site de Tony Buzan himself, psychologue anglais et pape du mind mapping.

4. Et la suite ?

Une fois clarifiées ces trois questions, vous allez devoir solidifier votre édifice en construction en prenant en compte votre environnement pris au sens large, déterminer votre mode d’expression, et cultiver trois attitudes clés pour que ce périple se transforme en réussite durable.

Ce sera l’objet des trois prochaines marches.

En attendant, Voyez GRAND !

Etes-vous vraiment attentifs ?


Etes-vous vraiment attentifs ?

Ce test va vous le démontrer.

L’exercice est simple.

Vous allez cliquez sur le lien ci-dessous où figure une vidéo.

Et je vous demande de compter sur cette vidéo le nombre de passes réalisées UNIQUEMENT par les personnes vêtues de tee-shirts BLANCS.

C’est ici  :

Compris ? Allez-y !

Ne lisez la suite de ce test qu’après avoir compté!

——————————————————————————————————

Combien avez-vous compté de passes ?

Bien !

——————————————————————————————————

Maintenant,

Vous allez revoir la même vidéo (voir  lien ci-dessus)

et cette fois je vous demande de compter le nombre de passes réalisées UNIQUEMENT pas les personnes vêtues de tee-shirts NOIRS.

Compris ? Allez-y !

——————————————————————————————————

Combien avez-vous compté de passes ?

Mais en plus, n’avez-vous rien remarqué cette fois-ci ???

Mais comment se fait-il que vous ne l’ayez pas remarqué la première fois ?

Incroyable NON ?

Que peut-on tirer de ce petit test  ?

L’attention sélectionne simplement ce que nous cherchons.

Et ce que nous cherchons, nous le trouvons!

Développer son attention est donc primordial pour vivre la vie que nous souhaitons et attirer à nous ce qui est important à nos yeux.

La mindfulness est un puissant moyen pour développer son attention.

L’attention peut être également comprise comme l’indique Thomas dans son commentaire : « attention indiscriminée, qui est une présence simple et sereine, intuitive, à ce qui ne peut être perçu, ou de façon biaisée, par l’intellect. »

Source

Pour prolonger…

Avec bienveillance

Un petit bilan de début d’année ça vous tente ?


Un petit bilan de début d’année, ça vous tente ?

Avant de foncer à corps perdu dans ce début d’année 2010, je vous propose de commencer par vous arrêter un peu sur vous-même et de faire un petit bilan.

Vous avez assurément le désir cette année d’avoir plus de succès, plus de réussites, plus de bonheur, plus d’argent. Tous ces buts sont louables, mais sachez que votre potentiel de réussite dans tous les domaines dépend d’abord de votre honnêteté à vous évaluer.

Je vous livre un petit test pour que vous ne regrettiez pas dans 20 ans de n’avoir pas fait ce que vous aviez envie de faire, de n’avoir pas été celle ou celui que vous aviez rêvé d’être.

Ce test est composé de 10 questions simples . Il suffit d’y répondre en se donnant une note de 0 à 10. Avec sincérité. Puis, de faire le total.


Question 1 : Avez-vous un physique qui vous plait vraiment ?

Question 2 : Êtes-vous vraiment en amour avec la personne qui partage votre vie ?

Question 3 : Aimez-vous réellement votre travail ?

Question 4 : Riez-vous suffisamment et régulièrement ?

Question 5 : Gagnez-vous suffisamment d’argent pour vous permettre le style de vie que vous souhaitez ?

Question 6 : Voyagez-vous autant que vous aimeriez ?

Question 7 : Avez-vous une vie sociale satisfaisante ?

Question 8 : Considérez-vous que vous avez une bonne gestion de votre temps ?

Question 9 : Êtes-vous libre de toute forme de dépendance ?

Question 10 : Avez-vous le sentiment d’être en paix intérieure ?


J’ai fait ce test il y a une dizaine d’années et j’avais obtenu la note de 46.

Je viens de le refaire il y a quelques jours et  j’ai obtenu la note de 71.

En 10 ans, j’ai gagné 25 points sur cette échelle d’évaluation.

Et vous, où en êtes-vous ?

Partagez vos notes !….

Même les aigles ont besoin d’encouragement


Après les voeux de nouvelle année, je voulais partager avec vous un petit film qui s’intitule :

‘ »Même les aigles ont besoin d’encouragement. »
http://www.eaglesneedapush.com/

J’en ai fait une petite traduction pour celles et ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais.

La poussée, une histoire de David Mc Nally.

1.    L’aigle femelle a doucement amené sa progéniture vers le bord du nid.
2.    Son cœur a tremblé d’émotions contradictoires quand elle a senti leur
résistance à ses coups d’ailes persistants.
3.    « Pourquoi le frisson de l’envol doit commencer par la crainte de la
chute ? », Pensait-elle.
4.    Cette question sans âge restait pour elle toujours sans réponse.
5.    Respectant la tradition de l’espèce, son nid était placé en haut sur un
éperon rocheux.
6.    En bas, il n’y avait rien d’autre que l’air pour soutenir les ailes de
ses petits.
7.    « Est-ce qu’il est possible que cette fois, cela ne fonctionne pas ? »,
pensa t-elle.
8.    Malgré ses peurs, l’aigle savait que c’était le moment. Sa mission de
parent n’était pas encore terminée.
9.    Il lui restait encore une dernière tâche : celle de réaliser LA POUSSEE
10.    L’aigle tira son courage d’une sagesse innée.
11.    Jusqu’à ce que ses petits aient découvert leurs ailes, leurs vies n’
avaient pas de sens.
12.    Jusqu’à ce qu’ils apprennent comment s’envoler, ils ne pourraient pas
comprendre le privilège d’être un aigle.
13.    La poussée était le plus grand présent qu’elle avait à offrir.
14.    C’était son suprême acte d’amour.
15.    Et donc, un par un, elle les poussa et ils volèrent.
16.    La poussée : parfois nous en avons besoin, parfois nous avons besoin de
la donner.
17.    Cela peut être le plus beau des cadeaux que vous donniez. Cela changera
une vie à jamais.

Partagez ce film avec vos proches si vous le trouvez à votre goût.

Comment habitez-vous votre temps ?


Comment habitez-vous votre temps ?

Il s’agit de la 2ème marche à gravir sur l’escalier de la maîtrise du temps.

Vous allez évaluer de façon très précise non seulement à quoi vous passez votre journée (c’est-à-dire le temps objectif),

mais également comment vous avez ressenti les différents évènements qui ont composé cette journée (le temps subjectif).

Comment allez-vous procéder ?

Vous allez réaliser cette auto-évaluation en trois étapes.

Première étape : D’abord, je vous propose pendant une semaine, à la fin de chaque journée,de remplir le tableau ci-dessous afin d’identifier avec le plus de précision possible l’ensemble des évènements qui ont rythmé votre vie familiale, professionnelle, de loisirs, personnelle,… Il suffit de répondre à ces deux questions très simples et ceci pour tous les évènements : qu’ai-je fait pendant cette journée et comment me suis-je senti ?

AUTO-DIAGNOSTIC DE TEMPS

TEMPS OBJECTIF

(qu’ai-je fait ?)

TEMPS SUBJECTIF

(comment me suis-je senti ?)

Ex.

6h45

Le réveil sonne J’ai fait un rêve étrange. J’ai l’impression de ne pas avoir dormi
07h00 Je prends ma douche Je pense encore à ce rêve et de nouvelles images apparaissent
07h30 Je prends mon petit-déjeuner

Mon fils a cassé un bol et ma femme a renversé son café.

Je me suis mis en colère.

Je pars stressé au travail.

Remplir le tableau à la fin de chaque journée pendant une semaine.Puis choisir l’activité la plus importante pour vous et clarifier en répondant aux 8 questions. Puis choisir une seconde activité.

Deuxième étape : Une fois rempli ce tableau pendant une semaine, vous allez choisir l’activité que vous pratiquez le plus et répondre à ces 4 questions :

–          quel est le temps que vous passez à cette activité ?

–          pourquoi faites-vous cette activité ? (quel est votre objectif ?)

–          quels sont les résultats obtenus ? (positifs/négatifs, certains/incertains, importants/pas si importants que ça)

–          comment vous sentez-vous quand vous réalisez cette activité ? (tension/détente,…)

Et enfin troisième étape, une fois clarifiée cette activité, vous allez vous poser les 4 questions suivantes :

–          cette activité est-elle indispensable à votre vie ?

–          cette activité est-elle importante, mais non essentielle ?

–          cette activité est-elle peu importante ?

–          cette activité est elle une perte de temps évidente ?

Vous allez clarifier ainsi de façon très puissante votre activité principale. Une fois cet auto-diagnostic réalisé, vous passez à une autre activité et vous lui soumettez les mêmes questions.