10 principes à adopter d’urgence pour continuer à vous enrichir


Les médias se font l’écho en boucle du message « Tout va mal », « La crise ne fait que commencer », « apocalypse financière et monétaire ».

Voici un extrait de quelques titres très récents de presse que vous avez pu lire ces derniers jours et repris en boucle par l’ensemble des media télévisuels et web:

–       La crise de la dette plombe l’euro et les bourses

–         L’euro à son plus bas niveau depuis 18 mois

–         Une éventuelle hausse des tarifs de l’électricité inquiète les consommateurs

–         Le Portugal annonce de nouvelles mesures d’austérité budgétaire

–         Madrid annonce un plan d’austérité

–         L’austérité s’abat sur l’Europe

et simultanément :

–         Le plan d’austérité n’est pas à la hauteur des enjeux

–         Plan européen : aide et austérité ne sont pas suffisants

–         voire même « La crise ne fait que commencer » !

STOP !!!!!

Mais est-ce que c’est vrai?

Ce n’est pas le sujet essentiel.

Je suis persuadé que l’information que l’on nous délivre est totalement biaisée.

En plus ou en moins.

Alors que nous vivons à crédit et que la dette des états ne cesse de gonfler depuis plusieurs décennies, nous venons juste de nous apercevoir que c’est trop !

Alors que le déficit budgétaire de nombreux états européens se creuse inexorablement, il est question maintenant de nous en occuper !

Si le bateau venait à vraiment sombrer, vous pouvez être surs que l’orchestre médiatique continuera de jouer tranquillement une mélodie enjouée dont il a le secret. Histoire de rassurer.

Ce qui est clair est que la période que nous vivons, que nous allons vivre probablement pour au moins les dix prochaines années vous forcera à prendre de nouvelles attitudes, de nouvelles façons de penser, de nouvelles manières d’agir.

Je vous propose dix principes clés à adopter afin de continuer à vous enrichir dans ces temps troublés tant dans votre vie personnelle que professionnelle, tant dans votre vie familiale que financière ou relationnelle.

Ces 10 principes vous seront donnés en deux articles.

Cet article en représente la première partie.
1. Déclarez clairement votre indépendance

Modifiez les éléments clés de votre vie afin de ne pas être dépendant d’une certaine personne, d’un certain client, d’une certaine source de revenus ou d’une situation quelconque. Car ce qui est certain, c’est que tout ce qui est certain peut changer du jour au lendemain. Réduisez vos dettes, voire éliminez-les pour que vous ne soyez pas esclave de votre banque ou de votre carte de crédit. Clarifiez votre rapport à l’argent. Diversifiez vos sources de revenus pour que vous ne soyez pas esclave d’un client unique qui peut vous faire défaut. Eliminez vos parasitages pour que vous ne soyez plus esclave de situations ou de personnes inacceptables. Simplifiez votre vie quotidienne pour que vous ne soyez plus esclave des caprices des autres. L’indépendance personnelle ne se demande pas, ça se déclare. Et déclarer son indépendance, c’est prendre des décisions difficiles et passer à l’action massive et immédiate afin que votre indépendance soit utile et pratique.

2. N’écoutez pas la « sagesse bienpensante ».

La situation économique que nous vivons est en partie due au fait que beaucoup de gens pensaient qu’en écoutant la sagesse bienpensante, ils pouvaient surpasser les chances et réussir mieux que les autres. En réalité, si vous faites ce que tout le monde fait, vous obtiendrez les résultats que tout le monde reçoit. Préférez plutôt la maxime d’Epictète « N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites; décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux. » Ce qui est très dynamisant à propos de la situation présente, c’est que vous avez maintenant la liberté d’agir différemment, car il n’existe pas de modèles de cette nouvelle réalité vers laquelle nous nous dirigeons. Ceux qui réussissent dans ces temps de transition sont ceux qui sont prêts à risquer le tout pour inventer un nouvel avenir. Alors, allez-y !

3. Soyez confortable avec le chaos.

Plus vous essayez de vous tenir à ce qui vous sécurise et ce qui vous est familier, plus ce sera difficile de tenir, parce que la sécurité et le familier sont en train de disparaître. Notre technologie, nos outils, nos relations, nos idées, nos façons d’opérer… tout évoluent à un rythme de plus en plus rapide, car les gens sont de plus en plus interconnectés. Ce qui arrive à Madras a un impact à Paris, Moscou influence London, et Shanghai laisse sa marque sur New York. Le petit pays que constitue la Grèce fait trembler l’Europe tout entière. Acceptez que le chaos fasse désormais partie de votre quotidien, que vous ne puissiez ni prédire ni contrôler ce qui va se passer demain. Mettez en place des plans et des systèmes dynamiques pour vous adapter rapidement aux nouvelles situations. Ce sont ceux qui s’adapteront le plus vite qui seront les grands vainqueurs de cette période. Tout est affaire de cycle.

4. Internetez-vous

Au 21e siècle, si vous n’êtes pas en ligne, vous serez dans la ligne des faillites. La Grande Conversation se passe maintenant sur le Web. Établissez votre site web, créez votre blog, allez sur Facebook, brachez-vous sur Twitter, connectez-vous! Le réseautage interactif avec les auteurs, les dirigeants, les mentors et les collègues, et même des clients potentiels, tout cela se fait en ligne. En branchant à cette rencontre des esprits, vous récolterez de grandes idées et vous pourrez collaborer avec d’autres personnes qui veulent aussi réussir, tout comme vous. Le succès du réseau des blogueurs de Développement personnel en est une très bonne illustration.

5. Exprimez-vous

Votre message personnel, votre crédo, ce n’est pas seulement un slogan, c’est un message qui inspire les gens à améliorer leur propre vie, en lien avec ce qui est important pour vous. Soyez reconnu pour un message de valeur, et utilisez-le pour vous démarquer de la foule. Vos clients potentiels sont à la recherche de leaders et de nouvelles idées, et sont attirés par ceux qui ont la confiance et le courage de déclarer leurs positions et valeurs. Vous pouvez creuser cette idée grâce à l’article Exprimez-vous ici et maintenant.

La suite de cet article la semaine prochaine…..

En attendant, si vous avez trouvé l’article utile, vous pouvez lui donner encore plus de visibilité :

http://blogasty.com/billet/374734-10-principes-cles-a-adopter-de-toute-urgence-post

http://scoopeo.com/blogs/10-principes-cles-a-adopter-de-toute-urgence

http://www.fuzz.fr/story/10-principes-a-adopter-d%E2%80%99urgence-pour-continuer-a-vous-enrichir-vivre-simplement-en-pleine-conscience

L’argent n’est pas ce que vous croyez


L’argent n’est pas ce que vous croyez ! par Guillaume Rodolphe

Quel thème plus extraordinaire que l’argent !

Combien d’ouvrages sur le sujet ?

Combien de sites web et de blogs sur ce thème ?

Combien de parutions, de magazines, d’articles publiés sur la finance, l’économie, l’investissement, l’épargne ?

Combien de personnes s’y intéressent ?

Ou plutôt, devrais-je dire qui ne s’y intéresse pas ?

Il est omniprésent dans notre société, sous la forme de billets, de pièces, de crédits, de comptes bancaires, d’entreprises, d’actions et d’obligations, de chiffres d’affaires, de rendements, de dividendes, de pourboires, de prêts, de revenus, de produits financiers complexes, de salaires, de retraites, de budget, mais aussi d’impôts, de taxes, de dettes, de malversations, de tromperies, d’arnaques, de pyramides de Ponzi, de scandales, de faillites.

Bref, l’argent est partout, tout le temps, tentaculaire.

Il nous permet d’assumer nos besoins fondamentaux : nous nourrir, nous vêtir, nous chauffer, nous protéger des intempéries grâce à un toit.

Beaucoup d’entre nous en manquent souvent, un certain nombre en a suffisamment, un grand nombre en manque cruellement.

Que ce soit à l’échelle d’une famille, d’un pays, du monde entier.

Mais en définitive, qu’est-ce qu’est l’argent ?

Je vous propose un exercice très simple et très puissant pour le découvrir.

1. Qu’est-ce que l’argent représente pour moi ?

Vous allez prendre une page blanche et écrire ce que l’argent représente pour vous.

C’est très simple n’est-ce pas ?

Juste écrire une dizaine de phrases, celles qui vous viennent à l’esprit en premier sont souvent les meilleures.

Pour moi, l’argent représente…..

Par exemple,

Pour moi, l’argent représente la liberté.

Pour moi, l’argent représente le pouvoir.

…….

Il peut s‘agir de choses « positives », mais aussi de choses « négatives ».

Pour moi, l’argent représente l’avidité.

Pour moi, l’argent représente l’avarice.

………

Je vous laisse maintenant quelques minutes  pour terminer cette première partie de l’exercice.

2. L’expérience de l’argent est créée par vos pensées

Voici la révélation incroyable. L’argent n’est jamais en soi, la chose ou la valeur que vous avez pu penser jusqu’à présent.  C’est une illusion. L’argent est un simple écran vide sur lequel vous avez projeté depuis de nombreuses années vos pensées, vos valeurs,…

L’argent est-il la liberté ? L’argent est-il le pouvoir ?

Non, bien sûr !

L’argent n’est rien de tout cela. Il présente la faculté extraordinaire de pouvoir revêtir à la manière d’un caméléon, la valeur de choses tant matérielles qu’immatérielles. Les humains l’ont créé pour cela. Cependant, il n’est rien de ces choses.

Il s’agit donc d’un phénomène de projection. Je m’explique car j’entends déjà les critiques et remarques acerbes.

« L’argent c’est bien un moyen d’échange, quand même ?

Quand j’ai envie de manger du pain, je vais à la boulangerie, je donne 1 euro à la vendeuse et en échange, j’ai bien une baguette »

Oui, on projette généralement sur l’argent la valeur de moyen d’échange. Est-ce vrai ?

En réalité, c’est vous-même qui êtes le moyen d’échange et vous le resterez.

La preuve ?

Laissez tomber une pièce d’un euro sur le sol de la boulangerie et attendez que cette pièce soit échangée contre une baguette. Vous risquez d’attendre un certain temps, jusqu’à ce que quelqu’un –un être humain- le ramasse et demande à échanger cet objet contre une baguette. C’est bien l’être humain et lui seul qui constitue le réel moyen d’échange.

L’être humain est également la source de la projection. Aucun animal si évolué qu’il soit n’a réalisé cette projection incroyable.

Mais comment se fait-il que nous soyons tous dupes de cette illusion ?

Depuis tout petit, vous associez à l’argent une vertu magique. On vous a donné de l’argent de poche et vous avez pu vous acheter des bonbons. A l’inverse, vous avez manqué d’argent et vous n’avez pas pu vous acheter ce que vos copains ou copines possédaient. Dans tous les cas, vous avez opéré cette projection depuis votre enfance et celle-ci s’est totalement intégrée à votre expérience de tous les jours et vous en avez oublié que vous en êtes vous-même la source. Ensuite, vous avez totalement considéré que cette fonction d’échange était une valeur intrinsèque à l’argent et vous avez validé cette croyance au fur et à mesure de vos expériences avec l’argent. Tout vous a conforté dans cette illusion. L’argent a donc maintenant une vie propre. Et c’est comme cela que, pour beaucoup de personnes, l’argent dirige leur vie.

En réalité, votre vie n’a jamais dépendu de l’argent et n’en dépendra jamais.

Mais ce n’est pas tout.

Lorsque vous souhaitez obtenir de l’argent, la volonté d’en avoir fait disparaître la valeur que devait précisément vous apporter cet argent. Je m’explique…

En cherchant à obtenir de l’argent pour être libre, vous perdez la liberté.

En cherchant à obtenir de l’argent pour assurer votre sécurité, vous perdez cette sécurité.

……..

Souhaiter gagner plus d’argent n’est ni plus ni moins une déconnexion par rapport aux valeurs que nous possédons en nous-mêmes.

Je sais qu’à ce point beaucoup d’entre vous vont être heurtés.

Mais nous devons continuer.

Ce mécanisme de projection est effectué par beaucoup d’humains et la crise que nous vivons  en est juste l’un des symptômes. En avoir pleine conscience est fondamental. Cette perception de l’argent au plan collectif totalement déconnectée de la réalité entraine inévitablement des décisions catastrophiques qui aboutissent à des situations désastreuses.

3. Existe-t-il un antidote ?

Je vous rassure tout de suite. Oui et cet antidote est simple.

Reprenez votre liste : « Pour moi, l’argent représente… »

Et vous allez, par un mécanisme de pleine conscience reprendre à l’argent le rôle que vous lui avez inconsciemment donné. Pour cela, il suffit juste de remplacer le mot « argent » par « je ».

Ainsi, « Pour moi, l’argent représente la liberté » devient « je suis la liberté » ou « je suis libre ».

« Pour moi, l’argent représente le pouvoir » devient « je suis le pouvoir »,…

Bien sûr, si vous avez écrit « Pour moi l’argent représente l’avidité », cela se transforme en « Je suis avide ».

Ce qui est très important est de ne pas vous juger pendant ce processus. Ecrivez les phrases, notez-les, mais ne commencez pas à vous demander le pourquoi du comment à ce propos.

Essayez de faire entrer ces phrases en vous. Sans jugement.

Nous avons sans doute eu des bonnes raisons d’agir ainsi, mais en vérité, c’est une partie de nous-mêmes que nous avons déléguée à l’argent. Nous nous sommes dissociés de cette partie et nous avons perdu l’énergie qui y est associée. Il s’agit maintenant de la reconquérir.

L’argent est une cible parfaite pour nos projections, car il est un écran totalement neutre, sans réactions, et peut prendre une forme matérielle (billets, pièces de monnaie,..) ou immatérielle (compte bancaire,..) à notre guise.

4. Que va t’il  se passer ensuite ?

Progressivement, vous allez vous reconnecter à cette partie de vous-même que vous aviez délaissé, vous allez découvrir que vous pouvez être un, unifiés enfin. Et découvrir le trésor enfoui au fond de vous-même.

Pas une projection, une illusion. Non, vous allez accéder au cœur de votre être.

Si vous avez des difficultés avec une des phrases, c’est sans doute celle-ci qui est la plus ancrée en vous-même.

Laissez-la tomber un moment, puis revenez-y. Soyez patients et indulgents avec vous-mêmes. Traitez-vous avec gentillesse.  Vous pouvez la modifier un peu et entrer progressivement en contact avec elle. Vous pouvez l’exagérer en la déformant et en rire.

La bonne humeur est souvent déterminante dans la vie. Servez-vous en !

A la fin du processus, vous pourrez dire : « Avec et sans argent, je suis… »

Quelle libération !

Avec bienveillance et à vos commentaires…

Si vous avez apprécié cet article, un petit coup de pouce :

http://scoopeo.com/blogs/largent-nest-pas-ce-que-vous-croyez

http://blogasty.com/billet/371845-l-argent-n-est-aps-ce-que-vous-croyez-post

http://www.fuzz.fr/story/l%E2%80%99argent-n%E2%80%99est-pas-ce-que-vous-croyez-vivre-simplement-en-pleine-conscience

Trucs pour mener une vie simple et heureuse


Ne vous est-il jamais arrivé(e) de craquer pour un objet et de le regretter quelque temps après?

Ne vous est-il jamais arrivé(e) de désirer un bien et une fois acquis de vous rendre compte que vous n’en aviez pas besoin?

Ne vous est-il jamais arrivé(e) d’acheter des choses et vous dire que vous les avez payé trop cher pour leur valeur?

Ne vous est-il jamais arrivé(e) de céder au matraquage publicitaire en achetant un vêtement, puis de ne jamais le porter ?

Si vous répondez OUI à l’une de ces questions, lisez la suite!

Notre société est conçue pour vous faire succomber à la tentation le plus souvent possible et pour augmenter votre envie furieuse d’achats pour vous ou pour vos enfants.

Voici quelques petits conseils pour apprendre à mieux consommer.

La méthode consiste à acheter un petit carnet (votre carnet de vie par exemple si vous en possédez un ou n’importe quel carnet ou cahier que vous portez sur vous) dans lequel vous allez noter deux choses:

le jour où vous souhaitez acheter cet objet et la nature de cet objet.

Puis, vous vous imposez un délai de 7 jours de réflexion.

Pendant ce délai, vous allez répondre aux trois questions suivantes:

– En ai-je besoin?

– En ai-je les moyens?

– Puis-je trouver cet objet moins cher?

Dans les trois quart des cas environ, vous vous rendrez compte que votre envie est passée, que cet objet était un gadget, qu’il est bien trop cher pour vous ou encore que vous n’avez pas effectué de comparaison intelligente de prix nécessaire avant tout achat (offre sur internet, magasins dégriffés,…).

Dans un quart des cas environ, vous répondrez OUI. je vous propose de répondre alors à trois nouvelles questions:

– Cet objet est-il utile?

– Cet objet est-il esthétique?

– Cet objet est-il durable?

Chaque nouvel objet doit embellir votre vie. Si vous n’avez pas l’argent nécessaire pour l’acheter, épargnez le temps qu’il faut. Vous verrez que vous lui ferez une place encore plus importante dans votre intérieur (au sens propre comme au sens figuré).

La simplicité doit rimer avec beauté et utilité, jamais avec médiocrité ou rapidité.

Optez pour la simplicité volontaire!