Chassez les 4 cavaliers de l’apocalypse !


©Raoul Giordan

Nous allons pénétrer aujourd’hui dans le monde passionnant des relations interpersonnelles. Et pour commencer, nous allons parler de conflit. Avez-vous déjà lâché l’un des 4 cavaliers de l’Apocalypse?

Qui n’a pas eu à être partie prenante d’un conflit ?

Qui n’a pas eu dans sa pratique professionnelle ou sa vie personnelle à devoir gérer un conflit entre deux personnes ?

Le conflit est une situation sociale où des acteurs en interdépendance, soit poursuivent des buts différents, défendent des valeurs contradictoires, ont des intérêts divergents ou opposés, soit poursuivent simultanément et compétitivement un même but.

Même si certains conflits peuvent déboucher sur des solutions innovantes, la plupart d’entre eux sont destructeurs, très consommateurs d’énergie et laissent parfois des conséquences désastreuses.

Cet article sera divisé en deux parties :

–         La première partie traitera des 4 attitudes (ou 4 cavaliers de l’apocalypse) à éviter dans nos relations

–         La seconde partie traitera des moyens de communication à notre disposition pour améliorer durablement nos relations inter-personnelles.

Toute ressemblance avec des situations vécues ne serait absolument pas une pure coïncidence !

Imaginons un dialogue entre deux conjoints :

Lui : « J’espère que tu n’as pas encore une fois oublié d’aller me chercher mon pantalon au pressing ? »

Elle : « Tu n’as pas oublié ceci, tu n’as pas oublié cela… », « Tu n’as qu’a passer toi-même au pressing ! »

Lui : « Vraiment tu exagères ! Si tu avais une activité chargée, passe encore, mais vraiment tu ne fais pas grand-chose »

Elle : « C’est sur que si tu rangeais tes affaires, j’aurais un peu plus de temps »

Lui : « Tu ne veux pas non plus que j’embauche une femme de ménage pour faire les courses ? »

Elle : « Et pourquoi pas ? Je ne suis pas ta bonne quand même ! »

Lui : « Tu en es loin ! Si tu l’étais, le ménage serait au moins bien fait et mes chemises correctement repassées… »

Elle : « T’es vraiment un pauvre type… ».

Elle s’en va, laissant Lui à sa colère intérieure et ses sarcasmes.

Ce dialogue imaginaire résonne en vous ?

Il témoigne de l’emprise du cerveau des émotions (ou cerveau limbique) sur le cerveau de la raison (ou cerveau cognitif). Une fois ce cerveau des émotions activé, il est très difficile de le désactiver, d’où la surenchère. Cette inondation d’émotions ne permet plus à l’individu d’avoir un discours cohérent, mesuré.

Quels sont les cavaliers de l’Apocalypse qui selon l’expression de John Gottman ont été lâchés dans ce dialogue conflictuel ?

–         La critique :

Commencer un dialogue par : « J’espère que tu n’as pas encore une fois oublié d’aller me chercher mon pantalon au pressing ? » augure mal de la suite. L’autre se sent attaqué, jugé, voire méprisé. Même s’il n’a pas envie de se mettre en colère, son cerveau émotionnel va rapidement prendre le dessus.

–         Le mépris :

En disant « Si tu l’étais, le ménage serait au moins bien fait et mes chemises correctement repassées », Lui témoigne d’un profond mépris, voire du registre de l’insulte. Il est facile d’imaginer que cette phrase s’accompagne chez Lui de mimiques qu’Elle détecte instantanément chez son compagnon et renforce son sentiment de colère.

–         La contre-attaque :

Naturellement cette attitude fait référence au fameux « Fight or flight » ou « combattre ou fuir » popularisée par Walter Cannon dans les années 30. Il s’agit de deux réactions primitives inscrites dans les gènes de l’homme depuis des millions d’années d’évolution. Que peut-on en attendre ? La première possibilité est la surenchère, l’escalade de la violence dont le terme est le plus souvent la rupture de la relation (comme dans l’exemple ci-dessus). La seconde possibilité est la réussite de cette contre-attaque, mais à quel prix ? Le vaincu aura très souvent du ressentiment vis-à-vis du vainqueur et cherchera le moindre prétexte pour de nouveau engager le combat. Les exemples historiques qui illustrent cet aspect sont nombreux.

–         Le retrait :

Il s’agit d’une attitude souvent masculine qui témoigne déjà d’un conflit avancé. Il consiste tout simplement à ne plus répondre, à être silencieux. Stade ultime, il témoigne de la désagrégation totale de la relation où la communication est impossible.

Qui ne s’est pas laissé à au moins lâcher l’un des 4 cavaliers qui n’apporte que ruine et désolation sur son passage ?

Rassurez-vous !

Il existe des moyens qui ont fait leurs preuves permettant d’améliorer durablement ses relations avec les autres. C’est ce que nous verrons dans un prochain article.

En attendant, essayez d’identifier si vous avez lâché ces 4 cavaliers!

Source : Guerir

Si vous avez aimé l’article, vous pouvez l’aider en cliquant :

http://scoopeo.com/blogs/chassez-lzs-4-cavaliers-de-lapocalypse

http://www.fuzz.fr/story/chassez-les-4-cavaliers-de-l%E2%80%99apocalypse-

http://blogasty.com/billet/380833-chassez-les-4-cavaliers-de-l-apocalypse-post

Publicités

5 Réponses

  1. Bonjour,
    Avez-vous tiré cet article du livre Guérir de David Servan-Schreiber ?
    J’avais trouvé cela intéressant à l’époque.

    Heiwanobushi

  2. Je rajouterai une dernière attitude à éviter : la jalousie. Se comparer sans cesse aux autres est un frein puissant à l’épanouissement sentimental et personnel.

    D’ailleurs, trop de gens cherchent à faire ce qu’ont fait les autres pour être heureux, parce qu’ils pensent que cela les rendra heureux aussi, alors qu’ils n’ont pas forcément la même vision de la réussite.

    Yoann

    • @yoann R. : la jalousie est plutôt selon moi une émotion en tant que telle, qu’une attitude à éviter. Elle est souvent reliée à la peur de perdre la personne aimée. Elle est souvent associée à de l’agressivité, encore une émotion. A ce propos, il existe une excellente illustration de la jalousie dans le couple, qui est le film « L’enfer » de Claude Chabrol. A voir.

  3. […] d’un précédent article intitulé Chassez les 4 cavaliers de l’apocalypse, je vous faisais part des conséquences néfastes des conflits interpersonnels qui peuvent affecter […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :