Est-il possible de vraiment changer ? L’article récapitulatif à déguster comme un bon vin.


Est-il possible de vraiment changer ? L’article récapitulatif à déguster comme un bon vin par Guillaume Rodolphe.

De retour de congés pour certains, envahis de neige pour d’autres, vous allez enfin savoir s’il est possible de vraiment changer par cet article récapitulatif de l’édition de Mars 2010 du festival « A la croisée des blogs » écrit par Guillaume Rodolphe, votre serviteur du blog en pleine conscience.

Je voudrais vous inviter à ma table et vous proposer une dégustation œnologique de l’ensemble des réponses à la question « Est-il possible de vraiment changer ? », résultat de la cogitation enfiévrée des blogueuses et blogueurs francophones de développement personnel.

Je souhaiterai tout d’abord vous indiquer que le Premier Grand cru classé du château « A la croisée des blogs » Mars 2010 était remarquable tant dans sa présentation visuelle (notamment limpidité et transparence des articles), dans sa présentation olfactive (simplicité, puissance et finesse des arguments) que dans sa présentation gustative (texture et richesse des propos, concentration et persistance aromatique des idées évoquées).

Autrement dit, un cru exceptionnel. Pas moins de 20 articles !

Le record depuis l’ouverture du festival « A la croisée des blogs » ! (je crois)

Chaleureux remerciements à tou(te)s les participants !

J’ai choisi de classer les articles en deux grandes catégories en fonction de leur type de réponse à la question. Pour chaque article, j’ai extrait une ou plusieurs citations qui m’ont semblé intéressantes. Mais une dégustation ne se résume pas à un extrait. Prenez votre temps et appréciez l’ensemble des textes présentés!

Le premier groupe concerne des blogueuses et des blogueurs qui ont répondu sans détour  à la question: « OUI ».

–       Tout d’abord, honneur aux femmes, Laure nous livre à lire l’article Peut-on VRAIMENT changer ? du blog un an pour tout changer. Elle répond à la question posée « Je pense que oui » et nous explique les trois étapes essentielles du changement et les peurs qui y sont associées.

Ensuite, Thomas du blog avez-vous du charisme répond à la question sans ambigüité à travers l’article Le changement à portée de tous par un « OUI » retentissant et prend son chemin personnel à témoin.

–       Guillaume du blog S’améliorer nous propose l’article Comment savoir si vous êtes marié avec vos mauvaises habitudes ? Et comment vous séparer à l’amiable qui, vous l’aurez peut-être deviné, traite de nos mauvaises habitudes et de la manière de s’en défaire malgré notre peur du changement.

–       Michael du blog Esprit riche répond à la question Développement personnel : Est-il possible de vraiment changer ? d’une manière tranchée : « Oui, j’en suis sur », « encore heureux, bordel ! » et même « changer est facile et instantané ».Il nous explique que le plus important est de trouver pourquoi changer et non de gaspiller son temps à trouver comment.

Boréale du blog La Fabrique des Idées a une réponse radicale que vous trouverez dans l’article Savoir changer : 3 exemples radicaux. Elle nous livre trois exemples marquants tirés de son expérience pour nous montrer qu’il est possible de changer. Sa conclusion : « on peut changer bien plus de choses qu’on ne le croit.».

–       Olivier par son article Comment changer ? du blog être meilleur nous pose un 357 magnum sur la tempe et nous demande de changer. Pour lui, « changer est immédiat » et « le refus de changer masque une peur ». Il nous fait part d’un levier essentiel à activer pour accompagner le changement.

–       Pour Rémy dans un article synthétique intitulé Changer est-ce vraiment possible ? du blog monter son business les choses sont simples. « Si l’on ne change pas, c’est parce que l’on ne veut pas changer » et il conclut : « Oui, nous pouvons changer ».

–       Karine du blog zen et perf nous invite par l’article Changer : quand notre scénario nous tire vers l’arrière et nos missions vers l’avant ! à envisager notre vie sous l’emprise d’un scénario. Tiraillés que nous sommes entre croyances et permissions, le changement est envisagé comme un passage nécessaire à travers une zone inconfortable où la gestion du stress a toute sa place.

–       Jean-Philippe du blog Révolution personnelle nous propose Un bol de riz, pour changer. A travers un défi de changement typiquement asiatique et pas si facile à relever, il nous livre 3 exemples de changement qui ont la particularité d’être collectif. Le changement serait-il plus facile dans le cadre d’un groupe ? Vous le saurez en le lisant…

–       Dans son blog simplifier pour durer, Julien pose la question « Peut-on vraiment changer ? » et il traite la question sous l’angle du développement durable en nous proposant 4 conseils pratiques.

–       Val avec l’article Peut-on changer ? Quelques exemples avec Gail Vaz-Oxlade du blog Finir Riche a également une réponse nette : « la réponse est définitivement, oui ». Elle prend l’exemple des finances personnelles pour le démontrer en se référant à une émission sur la Tv nord-américaine animée par une experte qui tente de résoudre des situations financières critiques.

Le second groupe concerne des blogueuses et de blogueurs qui ont eu des réponses plus nuancées.

–       Tout d’abord, honneurs aux femmes (again), Caroline du blog plein d’énergie a transpiré sur la question  Changer ou ne pas changer, telle est la question . Elle est catégorique : « sans changement, pas de développement personnel. » Mais elle nous livre sa théorie qui dit « On ne change jamais complètement », car « tous les changements se font sur la base du capital qui nous a été donné au départ ».

Fenice parcourt le chemin du développement personnel : peut-on réellement changer… et est-ce une bonne chose ? du blog Riche idée. Il revient sur un livre qui l’a profondément marqué et pose une question essentielle : « Est-ce que le changement ne risque pas de nous faire perdre celui que je suis vraiment ? ». Sa réponse : « Nous ne changeons pas du tout au tout, nous évoluons, nous grandissons, nous nous enrichissons. ».

Fred dans son article A la croisée des blogs: est-il possible de vraiment changer? du blog Alter riche prend la question à revers : « Est-il possible de ne pas changer ? ». Ses réponses sont « ne rien faire, c’est déjà changer » et « ne pas changer est très très difficile ».

Mohamed du blog Seme une habitude, tu recolteras semble catégorique Arretez De Vous Demander Si C’est Possible, Changez Vraiment !. Pourtant, la nuance est présente dans son article puisqu’il nous dit que « derrière l’idée de changement nous entendons l’amélioration » et nous donne des clés pratiques pour améliorer notre quotidien.

–       Alexis du blog Nouvel Homme nous explique Comment changer et les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau par un article illustré par une figure démonstrative. De plus, Alexis nous dit : « Changer c’est trouver le cœur de ce que nous sommes » et « le changement vous redirige vers ce que vous êtes. » On nous parle de recalibrage, d’alignement, de volition. En résumé, « Deviens ce que tu es ».

Argancel du blog C’éclair nous donne son éclairage sur Les limites du changement en nous prenant à témoin de l’exemple de Démosthène, l’enfant bègue devenu orateur. « Même des changements extrêmes sont possibles si l’on veut bien s’en donner la peine », mais « certains changements ne sont pas possibles ». La métaphore de « la sculpture qu’on dégage du rocher » a retenu toute mon attention.

Germain du  blog OserAutrement dans Changer déclare que « le changement ne se décrète pas, il se vit ». Il nous fait part dans son article des différences fondamentales entre les changements de niveau 1 et 2 et nous encourage à choisir « le chemin de l’éveil, de la connaissance de soi et du développement personnel pour changer ».

–       Enfin, Mamazen du blog Objectif dette zéro pose la question Est-il possible de vraiment changer?. Elle débute par « Le changement est une constante dans la vie », puis nous explique les trois phases du changement et les trois types de déclencheurs. Enfin, elle évoque la nature du changement désiré, clé de la question sur quoi portait le « VRAIMENT » ? « Plus le changement vise des éléments éloignés de sa personnalité (c’est-à-dire ressentis comme tels), plus élevées sont ses chances de réussite ». Et l’inverse est vrai !

J’ai omis de vous faire part de la vingtième et dernière contribution qui est la mienne. De la part de DocG, intitulée Décidez le changement de votre vie et votre cerveau suivra, elle vous explique les dernières découvertes liées à notre cerveau, notre organe noble par excellence, et la citation que j’ai choisi est « Tout montre donc que le cerveau n’est pas figé ». Autrement dit, aucune excuse au non changement.

Après lecture de ces contributions, je ne peux que constater que nous sommes triples : un corps, un cœur et une tête. Changer est définitivement possible, mais changer vraiment ?

Le changement à désirer n’est-il pas d’enlever une à une les pelures d’oignon dont nous avons été et dont nous nous sommes recouverts depuis notre enfance et faire ré-émerger notre diamant intérieur en toute innocence qui brillait de mille feux ?

A l’issue de cette dégustation, il convient de faire une petite synthèse, pour porter un jugement final sur le crû exceptionnel de cette édition de Mars :

–       Avez-vous aimé cette édition ?

–       Avez-vous appris des choses sur vous-même et sur les autres?

–       Etes-vous prêt(e)s à changer ?

–       Etes-vous devenu(e) ce que vous êtes au fond de vous-même ?

Personnellement, je retiendrais 3 mots de l’organisation de cette édition:

Déguster, aimer, partager

Avec bienveillance

Guillaume Rodolphe

DocG

Si vous avez apprécié cette contribution mémorable sur le changement, vous pouvez manifester votre enthousiasme grâce aux liens suivants:

Scoopeo

Blogasty

Fuzz

Publicités