Etes-vous malades du temps ? 2eme partie


(La suite de votre auto-diagnostic)

si vous avez raté la première partie de la première marche,

cliquer      ICI !


Rappel : Première marche : Un autodiagnostic très simple pour savoir si vous êtes atteints d’une des 6 maladies du temps.

L’autocoaching comprend 6 marches que je vous propose de gravir l’une après l’autre à votre rythme sur l’escalier de la maîtrise du temps.


Dites-vous fréquemment : « Qu’est-ce que j’ai perdu de temps dans cette réunion » ?

Vos Symptômes les plus fréquents :
Vous vous plaignez  de passer beaucoup trop de temps en réunion. Les réunions sont souvent convoquées à la dernière minute. L’ordre du jour n’est pas envoyé suffisamment à l’avance.
L’horaire ou la date de certaines réunions sont changés à la dernière minute. La présence de certains participants n’est pas nécessaire. Les réunions ne commencent ni ne finissent à l’heure.
L’ordre du jour n’est pas respecté et d’autres points sont discutés à la place.
Les échanges entre les participants ne sont pas gérés, donc certains parlent trop, d’autres pas assez. Il n’y a pas de compte-rendu ni de plan d’action des tâches à faire suite à la réunion.

Les Causes :
Manque de mécanismes formels de communication qui obligent, chaque fois qu’il y a des changements ou des informations à communiquer, de convoquer des réunions.
Manque de spécialisation des réunions : types de réunion, qui doit y participer, sujets traités, fréquence, planification dans le calendrier avec une périodicité.
Manque de formation sur la gestion efficace des réunions.
Sous-utilisation des outils collaboratifs et de téléréunion disponibles dans l’entreprise ou sur le marché.

Les Conséquences :
Trop de temps consacré en réunions et en comités de toutes sortes. Peu de résultats concrets comparé au temps dépensé et au nombre de personnes impliquées. Frustration, sentiment d’impuissance et de perte de temps.

–         Dites-vous fréquemment : « Je n’ai pas le choix » ?

Vos symptômes les plus fréquents :
Vous avez  peur de refuser les urgences de dernière minute, les échéances irréalistes, les attentes disproportionnées (aux ressources disponibles), surtout si elles viennent de clients ou de supérieurs. Vous faites toujours passer les besoins des autres avant les vôtres. Vous êtes convaincus que vous n’avez pas le choix, pas de pouvoir, pas les moyens de refuser. Vous vous  sentez obligés d’accepter les demandes telles qu’elles sont formulées même si vous êtes  déjà surchargés. Vous avez de la difficulté à demander de l’aide quand vous  en avez besoin. Vous vous plaignez de ne jamais avoir de temps pour vous. Vous avez  l’impression d’être toujours au service des autres.

Les Causes :

Vous avez certainement un manque de confiance en vous. Vous recherchez la valorisation dans le regard de l’autre. Vous éprouvez des difficultés à vous affirmer, à négocier, à affronter les réactions de mécontentement. Vous avez une peur irraisonnée de déplaire, de paraître incompétent, de donner l’impression de ne pas vouloir collaborer. Vous appréhendez les pires conséquences : être moins aimé(e), être pénalisé(e) lors de l’évaluation du rendement, perdre votre emploi, vous retrouver seul(e).

Les Conséquences
Vous éprouvez de l’Insatisfaction chronique, une baisse de l’estime de soi. Vous avez le sentiment d’être dépossédé(e) de votre bien le plus précieux : le temps. Cette perception d’impuissance peut conduire au désabusement, au passéisme, au cynisme organisationnel et pire, au burn-out.

–         Dites-vous fréquemment : « Pas moyen d’être tranquille » ?

Vos Symptômes les plus fréquents :

Vous vous plaignez d’être constamment interrompu(e) dans votre travail par des chronophages humains (collègues, visiteurs, patrons…) qui entrent en coup de vent dans votre bureau pour vous demander des informations urgentes, commenter les dernières rumeurs internes ou parier sur le résultat du match de ce soir. Vous  êtes aussi dérangé(e)s par les chronophages électroniques (téléphone, portable, courriel…) qui émettent leur sonnerie personnalisée à tour de rôle ou en même temps. Vous vous plaignez souvent (avec raison) que votre environnement de travail est peu propice à la concentration : aires ouvertes, conversations bruyantes, réunions de corridor, ronronnement du photocopieur…

Les Causes :
Vous ne disposez pas de l’information nécessaire à la réalisation de votre travail.  Vous souffrez soit d’Informationite aiguë (tout le monde in-forme tout le monde sur tout) soit de réunionite aiguë (problème-réunion ; urgence-réunion ; idée géniale-réunion…)., soit les deux !

Vous manquez de mécanismes formels de coordination des projets.

Vous Manquez de respect ou de règles de courtoisie.

Vous multipliez inutilement les  outils de communication et/ou vous en faites une mauvaise utilisation.

Votre espace de travail est surpeuplé ou trop étroit : bureaux, salles de réunion, zone d’accueil des visiteurs…

Les Conséquences :
Il vous arrive fréquemment d’interrompre votre travail en cours, vous êtes sujet(te)s à des pertes de concentration qui provoquent des erreurs et vous obligent à reprendre plusieurs fois la même tâche.

Attention ! Une exposition prolongée aux chronophages provoque un sentiment de persécution chez leurs victimes qui se plaignent de ne pouvoir commencer à travailler que lorsque les autres s’arrêtent de le faire !

Intéressant, non ?

« Oui, mais alors que faire ? Quel est le remède ? »

 

La première marche est un constat. Faites-le objectivement, avec calme et discernement.

La seconde marche vous permettra d’ identifier comment vous habitez votre temps.

Prochainement sur le blog Vivre simplement en pleine conscience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :