Comment enrichir votre vie avec moins de stress 1


Je vous propose un document en 3 parties intitulé « Comment enrichir votre vie avec moins de stress« 

Il se veut être un document pratique qui vous permette

d’une part de réaliser un auto-diagnostic sur les facteurs essentiels qui génèrent du stress dans votre vie

et d’autre part de réduire durablement le stress

dans votre vie personnelle ou professionnelle

par des conseils avisés.

Il ne suffit pas de lire le document, puis de le ranger,

et retourner à votre vie stressante

mais d’identifier vos facteurs de stress essentiels,

puis d’essayer à votre rythme de mettre en application

les 20 conseils qu’il prodigue.

Il n’y a pas de règle absolue pour mettre en œuvre

ce programme de réduction du stress,

mais je vous conseille de le faire petit à petit.

Enfin, n’oubliez pas que nous ne réalisons pas

ce dont nous sommes capables,

mais ce dont nous nous croyons capables.

Mais d’abord : Qu’est-ce que le stress ?

C’est à Hans Selye, célèbre endocrinologue canadien, que l’on doit la notion de stress.

Le stress se manifeste par un état appelé « état de stress », ressenti par un état de fatigue,

physique ou intellectuelle, de lassitude, de tension nerveuse et d’épuisement.

La personne stressée est souvent irritable, nerveuse, anxieuse, angoissée, triste, découragée,

a une mémoire défaillante, a des difficultés sexuelles, des maux de tête,…

Cet état très destructeur est responsable d’un grand nombre de troubles physiques et psychologiques.

Or, un homme sur cinq présente des symptômes liés au stress ; il s’agit surtout d’un stress d’urgence ;

une femme sur trois en est touchée ; il s’agit plutôt d’un stress chronique lié à la vie quotidienne.

Le stress motive 50% des arrêts de travail et son cout économique est estimé à 3% du Produit National Brut.

Ce qui signifie un coût entre 1 et 2 milliards par an en France.

Pourtant, à l’origine, le stress est positif puisqu’il est un système d’alerte, un mécanisme de défense contre les attaques potentielles de l’environnement.

Si la partie la plus primitive de notre cerveau détecte ou croît détecter une situation de danger,

elle enclenche un processus instinctif, génétiquement programmé de survie : le stress.

Mais au cours de l’évolution, le contrôle de l’homme sur les autres espèces a modifié son rôle.

Aujourd’hui, nos réactions de stress sont devenues inadaptées :

on stresse plus souvent pour des futilités que pour des raisons de survie.

Ce nouveau stress n’est plus déclenché par des causes externes, mais bien souvent internes.

A quoi sert-il de klaxonner dans un bouchon ou d’imaginer le pire lorsque l’on doit pratiquer des analyses médicales ?

Une vie sans stress n’est donc pas possible.

Le stress est une réponse aux challenges de la vie, et une vie sans challenges est trop ennuyeuse.

Cependant la majorité du stress de notre vie n’est pas nécessaire, et il peut être réduit de façon significative en suivant quelques simples conseils.

Encore faut-il le vouloir ! Souhaitez-vous réduire les sources de stress ? Vous pourriez vous y engager ?

La suite en cliquant ici

Publicités

2 Réponses

  1. […] trouverez la première partie ici et la seconde partie […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :