De quoi avons-nous peur? (1)


Un sondage récent a posé la question suivante à mille français : « Que craignez-vous le plus?« .

Les réponses n’étaient pas ouvertes, puisqu’il avait été listé seulement 10 peurs qui pouvaient être choisies par les personnes sondées.

Je vous livre les résultats correspondant à ces peurs par fréquence décroissante:

1. Peur que ses enfants ne soient pas heureux : 45%

2. Peur de la maladie : 39%

3. Peur de la dégradation de l’environnement : 38%

4. Peur du chômage : 38%

5. Peur du manque d’argent : 34%

6. Peur de l’insécurité : 31%

 

7. Peur de la détérioration des conditions de travail : 19%

8. Peur de la vieillesse : 19%

9. Peur de la solitude : 7%

10. Peur du divorce, de la séparation : 3%

 

Nous allons revenir sur plusieurs posts sur ces peurs et tenter de comprendre ce qu’elles cachent, puis nous verrons un moyen d’autocoaching pour trouver des solutions.

D’abord qu’est-ce qu’une peur?

La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou encore à l’évocation ou la pensée du danger ou de quelque chose de répugnant.

Il ne s’agit pas dans le cas présent d’une réaction immédiate à un péril imminent à type de peur panique ou d’épouvante, mais plutôt d’une angoisse diffuse, de l’inquiétude pour l’avenir, de l’anxiété récurrente vis-à-vis d’un monde en perpétuel mouvement.

 

La première peur identifiée est la peur que nos enfants ne soient pas heureux. Bigre!

Cette peur est assez intéressante. D’une part, elle n’est pas une peur pour soi, mais pour les autres -nos enfants. Et d’autre part, elle a trait au bonheur.

Si l’on en croit ce sondage, nous avons plus peur pour nos enfants que pour nous. N’est-ce pas finalement la même chose? Autrement dit, nous reportons nos craintes sur nos enfants, chair de notre chair. Mais nos enfants ont-ils peur? Certains pensent que oui.

Ensuite, ce que nous craignons pour eux c’est leur bonheur. Hum Hum… je crois que le bonheur n’est pas une destination, mais une manière de voyager…le savons-nous?

 

Enfin, quelle image donnons-nous à nos enfants? L’image du bonheur et de la sérénité ou l’image de la peur et de l’inquiétude? N’est-ce pas au fond l’image que nous donnons à nos enfants qui est le plus important? Si nous montrons à nos enfants que nous avons peur qu’ils ne soient pas heureux, pensez-vous qu’ils ne ressentent pas à leur tour ce sentiment?

 

Pour finir ce premier opus sur nos peurs, je souhaiterai partager avec vous cette citation de Sénéque : « Ce n’est pas parce que nous avons peur que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que nous avons peur ».

A méditer

Nous reviendrons prochainement sur la deuxième peur : celle de la maladie (pour ce qui est de la grippe H1N1, il semblerait que pour un tiers d’entre vous, ce soit OUI).

Et vous quelles sont vos peurs?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :